Fedora 32 se déconfine

En ce mardi 28 avril, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la version Fedora 32.

Cette version apporte beaucoup de changements concernant l'expérience utilisateur et l'abandon de Python 2.

GNOME Bureau.png

Expérience utilisateur

Passage à GNOME 3.36. Cette version apporte de nombreuses petites améliorations dont voici un extrait :

  • refonte de l'interface de connexion (GDM) et du verrouillage de l'écran ;
  • GNOME affiche un bouton pour afficher le mot de passe du champ de saisie si nécessaire pour le vérifier ;
  • les boutons du menu de GNOME Shell ont été remaniés pour laisser apparaître la mise en veille sans utiliser une touche du clavier au préalable comme avant ;
  • une nouvelle application GNOME Extensions pour les configurer et les gérer plutôt que via votre navigateur web ;
  • un nouveau bouton Ne pas déranger est disponible dans la zone de notifications pour les désactiver temporairement pour l'utilisateur ;
  • le centre de configuration a été réarrangé rendant la navigation plus simple quand la section Vie privée liste désormais les applications qui ont obtenu des autorisations pour accéder aux services de localisation, à la caméra et au micro. L’accès peut être révoqué individuellement pour chaque application ;
  • GNOME Logiciels détecte les connexions limitées (via le téléphone ou une puce 4G interne par exemple) pour désactiver le téléchargement automatique des mises à jour dans ce cas ;
  • un système de contrôle parental fait son apparition pour autoriser ou non l'accès à des applications ;
  • le navigateur web peut afficher les fichiers PDF directement ;
  • les utilisateurs de pilotes propriétaires NVIDIA peuvent désormais lancer les applications en utilisant la carte graphique dédiée depuis GNOME Shell, avec le menu consacré.

GNOME écran de verrouillage.png

Une nouvelle image alternative Comp Neuro Lab est disponible pour proposer par défaut des paquets relatifs aux neuro-sciences et qui est prête à l'emploi. Une documentation officielle est par ailleurs fournie pour voir les paquets proposés nativement comme octave, numpy ou encore neurord.

Plusieurs polices bitmaps sont converties en OpenType pour être exploitables par des applications plus modernes qui reposent sur la nouvelle version de la bibliothèque pango. En effet ce dernier depuis Fedora 31 utilise la bibliothèque HarfBuzz au lieu de FreeType pour effectuer le rendu des caractères et qui oblige de fait l'usage de polices vectorielles. Cette conversion a reposé principalement sur l'usage de l'outil fonttosfnt. Cela augmente de fait la diversité des polices prises en charge.

Gestion du matériel

Le service fstrim.timer est activé par défaut. Il est exécuté de façon hebdomadaire pour signaler la liste des secteurs effacés au contrôleur de mémoires flash compatibles pour améliorer leur gestion d'un point de vue performance. Par défaut il est exécuté chaque lundi à minuit, ou au prochain redémarrage ou sorti de veille survenant après cette date si la machine était inactive.

GNOME GDM.png

Cela pourrait sur quelques rares matériels quelques problèmes de performances durant l'opération (soit quelques secondes). Cela est également actif depuis quelques années chez Ubuntu ou OpenSUSE ce qui a conforté le projet Fedora dans la fiabilité d'un tel changement.

GNOME ne pas déranger.png

Administration système

Le paquet earlyoom est installé par défaut. En cas de mémoire insuffisante (RAM et swap utilisés à plus de 90%), un signal SIGTERM sera envoyé au processus ayant le plus gros score OOM. À plus de 95% d'utilisation, c'est le signal SIGKILL qui est envoyé.

Le but est d'essayer de sauver la machine en cas de problèmes de disponibilité de mémoire et quand la partition d'échange est très sollicitée. Une situation où un redémarrage brutal matériel était souvent nécessaire jusqu'ici même sur les machines puissantes disposant d'un SSD.

Contrairement à l'OOM du noyau (qui s'active plus tard), le signal SIGTERM est envoyé pour donner une chance au processus de se terminer proprement.

Pour revenir à la situation précédente vous pouvez exécutez la commande

# systemctl disable earlyoom.service 

Ou configurer earlyoom pour correspondre à vos besoins.

GNOME Extensions.png

Développement

Python 2 est retiré. Plus exactement, le paquet python2 est remplacé par celui de python27 pour des raisons de compatibilité. Les paquets qui dépendent de cette version de Python de même que les bibliothèques Python 2 sauf quelques exceptions sont quant à eux supprimés des dépôts. Cela met fin à la transition de Python 2 vers Python 3, ce premier n'étant plus maintenu officiellement depuis janvier 2020.

Projet Fedora

Le projet améliore la façon d'avoir des statistiques sur l'utilisation de Fedora. L'objectif est de connaître plus finement le nombre de machines employant Fedora, mais aussi avoir des informations sur la version utilisée, sa variante (comme le Spins), etc. Ce qui permet à l'équipe qualité mais aussi au projet dans son ensemble de baser leurs décisions sur des données factuelles.

Actuellement le tout reposait sur la collecte de données des différents miroirs pour connaître le nombre d'installation en vigueur ce qui n'était pas fiable, à cause du fait que derrière une adresse IP peut se cacher plusieurs installations. Et cette méthode était plutôt lente pour remonter les informations.

Et il fallait trouver un moyen qui garantisse un respect de la vie privée maximale. Et bien évidemment, il faut que le mécanisme fonctionne si l'utilisateur utilise dnf, GNOME Logiciels ou Cockpit par exemple pour gérer ses paquets.

Pour éviter cela, tous les 7 jours lors d'une requête vers un dépôt, libdnf va envoyer la chaîne libdnf/VERSION (NAME VERSION_ID; OS.BASEARCH) comme user agent et incrémenter un compteur interne qui est aussi envoyé. Cela permettra d'obtenir les informations suffisantes à savoir la version de Fedora, la variante utilisée, l'architecture mais aussi la durée de vie d'une Fedora (une semaine, un mois, deux ans ?). L'user agent peut être changé via l'option user_agent dans le fichier de configuration de dnf. Cette fonctionnalité est également désactivable avec l'aide de l'option countme dans ce même fichier qui est configuré à False. Cette option étant activée par défaut.

Pour éviter le risque de traquer une machine en particulier, le compteur n'est plus incrémenté au bout de 60 semaines soit la durée de support approximative d'une Fedora.

Cette nouveauté a été proposée pour Fedora 30 mais a été finalement reportée.

La communauté francophone

L'association

Logo.png

Borsalinux-fr est l'association qui gère la promotion de Fedora dans l'espace francophone. Nous constatons depuis quelques années une baisse progressive des membres à jour de cotisation et de volontaires pour prendre en main les activités dévolues à l'association.

Nous lançons donc un appel à nous rejoindre afin de nous aider.

L'association est en effet propriétaire du site officiel de la communauté francophone de Fedora, organise des évènements promotionnels comme les Rencontres Fedora régulièrement et participe à l'ensemble des évènements majeurs concernant le libre à travers la France principalement.

Si vous aimez Fedora, et que vous souhaitez que notre action perdure, vous pouvez :

  • Adhérer à l'association : les cotisations nous aident à produire des goodies, à nous déplacer pour les évènements, à payer le matériel ;
  • Participer sur le forum, les listes de diffusion, à la réfection de la documentation, représenter l'association sur différents évènements francophones ;
  • Concevoir des goodies ;
  • Organiser des évènements type Rencontres Fedora dans votre ville.

Nous serions ravis de vous accueillir et de vous aider dans vos démarches. Toute contribution, même minime, est appréciée.

Si vous souhaitez avoir un aperçu de notre activité, vous pouvez participer à nos réunions hebdomadaires chaque lundi soir à 20h30 (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-meeting-1 sur Freenode).

La documentation

Depuis juin 2017, un grand travail de nettoyage a été entrepris sur la documentation francophone de Fedora, pour rattraper les 5 années de retard accumulées sur le sujet.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le travail abattu est important : près de 90 articles corrigés et remis au goût du jour. Un grand merci à Charles-Antoine Couret, Nicolas Berrehouc, Édouard Duliège, José Fournier et les autres contributeurs et relecteurs pour leurs contributions.

L'équipe se réunit tous les lundis soir après 21h (heure de Paris) sur IRC (canal #fedora-doc-fr sur Freenode) pour faire progresser la documentation par un travail collaboratif. Le reste de la semaine cela se passe sur les listes de diffusion.

Si vous avez des idées d'articles ou de corrections à effectuer, que vous avez une compétence technique à retransmettre, n'hésitez pas à participer.

Comment se procurer Fedora 32 ?

Mediawriter.png

Si vous avez déjà Fedora 31 ou 30 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers Fedora 32. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Autrement, pas de panique, vous pouvez télécharger Fedora avant de procéder à son installation. La procédure ne prend que quelques minutes.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

De plus, pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons aussi de lire au préalable les bogues importants connus à ce jour pour Fedora 32.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://blog.fedora-fr.org/renault/trackback/1256

Haut de page