Ah le P2P, ce doux mot tant décrié par les médias et certaines personnes du public accusant à tort et à travers ses méfaits. Il est vrai que de télécharger des contenus sous droits d'auteur avec n'est pas ce qu'on pourrait qualifier de légal, mais ces logiciels sont utiles surtout pour les gros projets du Logiciel Libre comme Fedora ou même la plupart des distributions GNU/Linux ou les autres OS Libre.

À chaque nouvelle version d'une distribution comme mardi dernier pour Fedora, on a le droit à la vague qui pendant 2-3 jours téléchargent à fond la nouvelle version mais souvent directement via les serveurs. Ceci dit Fedora comme les autres proposent une astuce sympathique : Bittorrent. Pourquoi l'utiliser après tout ? Un principe simple : la communauté unie est plus forte, et le Logiciel Libre le prouve constamment et c'est l'occasion ou jamais d'y participer. Les gains d'utiliser Bittorrent sont réels, on va faire une analogie assez débile mais bon. Imaginez que nous sommes un centre d'une hotline de 20 récepteurs téléphoniques, ces 20 récepteurs sont des serveurs officiels du projet. Durant l'année, quand on a quelques clients qui appels pendant plusieurs heures, c'est gérable, on a même souvent de la place de disponible constamment. Mais si cela se passe dans l'intervalle d'une nouvelle version de Fedora, tous vos téléchargements directs sur le serveur (via votre navigateur) c'est comme si tout le monde utilisait la ligne pendant plusieurs heures à son compte. Au bout d'un moment ça sature, le téléchargement ralenti, etc. Bref personne n'est content car ça met du temps. De l'autre côté vous avez un central avec 1 seul employé, mais quand quelqu'un appel, cette personne peut recevoir l'appel d'un autre, ainsi de suite. Quand on est 1 ou 2 c'est nul, mais quand on est 20-30 ou plus, bah on surpasse les capacités de l'autre centrale car nous on est jamais surchargé ! Cette analogie pourrie doit vous faire retenir plusieurs choses :

  • Télécharger directement les fichiers ISO sur le serveur (ce qui prend 30 min à plusieurs heures) avec l'effet de masse ralenti les serveurs qui servent notamment à installer les logiciels ou mettre à jour le système après l'installation. Ce ralentissement est énervant pour tout le monde car on ne profite pas directement de la distribution fraichement installée.
  • Mais en plus, plus on télécharge directement, plus on utilise la bande passante. Il faut savoir qu'elle est très chère et que Fedora ne vous demande rien comme argent de même que les personnes qui prêtent leurs serveurs pour faire des miroirs. Vous êtes un surcout important pour eux que vous ne remboursez pas.
  • Torrent fonctionne avec l'effet de masse. Comme on l'a montré avec l'analogie, plus il y a des gens qui rejoignent le groupe, plus les possibilités augmentent. Au final vous pouvez télécharger à des plafonds records qu'on obtient rarement avec le téléchargement direct sur les serveurs. Autant en profiter et faire profiter le monde. Car Torrent c'est le partage, après l'avoir télécharger, n'oubliez aps de continuer le « téléchargement » pour envoyez vos données aux autres et faire profiter votre connexion à ceux qui n'ont pas encore finis.
  • Sans compter que dans Torrent il y a des « contrôleurs » pour que le fichier à l'arrivée soit tout beau, tout propre. En effet en téléchargement classique (surtout pour les gros fichiers) il y a un risque important que certaines données se téléchargent mal voire pas du tout, résultat votre fichier ne fonctionnera pas bien. Torrent vérifie progressivement le téléchargement et corrige ces problèmes comme un grand. Résultat vous économisez du temps, des CDs/DVDs et en plus vous n'avez pas besoin de faire la vérification de l'état du CD avant l'installation.

Le seul problème de Torrent, c'est que certains FAI ou réseaux (université ou de boulot) les brident ce qui gène son utilisation. Mais si vous en avez la possibilité, aidez Fedora, aidez le Libre en utilisez les Torrent au lieu des serveurs directement ! Ceci est applicable à tout projet libre qui propose des Torrent comme alternative, pensez-y la prochaine fois et le Libre vous remerciera. ;-)