Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dans les entrailles du Libre

Le Logiciel Libre existe-t-il vraiment ? Amis du Libre, changeons de discours !

Ce billet consiste à parler de l'éventuelle existence du Logiciel Libre. Car à dire vrai, j'ai la curieuse impression que les valeurs du Libre se perdent et que finalement disparaissent. Je maintiens fermement une opposition à tout ce qui est non-libre car après tout j'utilise le Libre pour ses valeurs, valeur qui apporte une efficacité technique, et non l'inverse ! Ce billet peut être considéré comme un troll pour certains, ce n'est pas le cas, c'est juste une remise en question d'une politique générale de la communauté et de certains projets que je souhaite mettre en place dans l'idée de tous car elle ne se fait pas. Après si vous prenez cela comme une attaque personnelle contre vous ou votre distribution/logiciel préféré, grand bien vous fasse mais ce n'est nullement mon objectif.

Quand le libre joue la carte du propriétaire

Le Logiciel Libre est définit par la FSF par 4 libertés essentielles qui ne sont remises en questions et donc font autorité dans la sphère du libre. Inutile d'en faire un rappel, je suis sûr que la plupart d'entre vous en possèdent des exemplaires sur votre chevet ou sur un poster de votre chambre. Quand on regarde au sein de la communauté GNU/Linux, je dirais facilement qu'une grande majorité, peut être non-absolue défend les valeurs du libre parmi les priorités notamment pour en parler au monde extérieur. C'est beau, j'admire une telle volonté. Mais quand est-il de l'application ? Là on coince, je suis de plus en plus surpris par l'usage massif de solutions propriétaires au sein de GNU/Linux par les militants intégristes ! Certains le font par obligation (comme moi, je vous jure que une résolution 860*480 sur un écran de 20" ça a de quoi vous énervez, donc nVidia proprio) mais d'autres par choix (achat d'appareils propriétaires comme ceux d'Apple, utilisation de formats MP3, usage de Flash, etc.) la plupart de ces usages sont par choix et sont de plus en plus utilisés. Mais ce qui m'agace encore plus, c'est que même dans la haute sphère cela ne vole pas haut.

Je vais prendre un exemple simple : Canonical. Je ne crache pas sur Ubuntu en particulier mais la politique de Canonical qui est à mes yeux à part. Quand on consulte le blog de son dirigeant, Mark Suttleworth, une première chose frappe l'esprit : les vidéos sont en Flash. Donc en clair, le dirigeant d'une entreprise qui veut faire du « Libre » propose des vidéos de démonstrations d'interfaces d'Ubuntu (entre autres) via des solutions propriétaires alors que 90% au moins des visiteurs possèdent un plug-in OGG dans leur navigateur. De prime, Firefox va l'utiliser par défaut dès la version 3.1 l'an prochain. N'y a-t-il donc pas une contradiction ? Et je passe sur le meilleur avec l'architecture de Launchpad qui est propriétaire pour développer une distribution « libre » cela la fou mal. Comment soutenir un mode de développement communautaire en gardant un logiciel pour le développé qui est fermé ? Non ça ne fonctionne pas comme ça. Et du même coup j'accuse SourceForge qui reprend exactement le même principe, à une autre échelle.

La contradiction de la communauté elle-même

La communauté du Libre est belle, entre promouvoir le Logiciel Libre et l'appliquer strictement, il y a apparemment un fossé infranchissable que la plupart ne franchissent pas. Déjà je me dis, comment on peut acheter un produit Apple en défendant le Logiciel Libre ? Car ce phénomène est de plus en plus courant via l'iPhone, MacBook ou encore iPod... C'est très désolant de voir cette succession de contradictions. Certes ces produits peuvent être attrayants ou mêmes intéressants, mais quand on voit (notamment) leur intérocompatibilité avec les solutions libres, il faudrait se poser les questions avant l'achat. Mais ne jetons pas la pierre que sur les Apple-fan qui ne sont finalement pas les pire... Car il y a plus menaçant encore, je condamne ouvertement Linux Mint ou encore Flash Player. Pour moi ces 2 produits sont les pires ennemis du défendeur du Logiciel Libre, si on les utilise, je suppose que ne l'on peut se considérer comme un défenseur du Libre tellement la contradiction est grande.

Pour le dernier, regardons un peu. D'après Adobe, ça serait plus de 90% d'utilisateurs à travers le monde, donc d'internautes qui l'utiliseraient. Dans le Logiciel Libre, je remarque qu'une grande partie l'utilise et subventionne des sites comme Youtube, DailyMotion, etc. Même Linus Torvalds (mais bon comme il s'en fou du libre au sens strict du terme, lui il n'est pas contradictoire avec lui même). Le Flash c'est propriétaire, ça a agacé le Logiciel Libre pendant des années mais on lui pardonne tout pour 3 vidéos pourris. Vous avez oublié le nombre de temps qu'il a fallu pour que Flash Player fonctionne en 64 bits ? Que *BSD, OpenSolaris et d'autres peuvent se brosser pour avoir leur version ? Flash Player est le logiciel privateur par excellence : j'ai le total contrôle sur le développement, je fais planter vos navigateurs sans qu'ils puissent corriger et en plus je m'en fou des standards du web et ce que leur négligence peut apporter. Et je ne parle même pas de Gnash ou SWFdec qui malgré le fait sont des Logiciels Libres, vous soutenez malgré tout un format propriétaire qui tue le web qui après tout est un succès car c'est un ensemble de standards accessibles à tous !

Pour Linux Mint, cette distribution qui comme Xandros n'a de libre que de nom et encore. Ces distributions gagnent en popularité alors que par défaut c'est un mélange complexe de libres et proprios. Certains diront que Linux Mint installe par défaut ce que 80% des ubuntuteros installeront par la suite comme les codecs pour les formats avec autant de libertés qu'une prison. Mais quand on voit l'engouement pour Linux Mint auprès de la communauté du Logiciel Libre (et le nombre de ubunuteros qui passent le cap), il y a de quoi s'inquiéter sur l'importance finalement du Logiciel Libre auprès de la communauté.

Je vais même, (et je m'excuse auprès de la communauté francophone que je chérie tant, mais il faut agir !) mais j'accuse la communauté Fedora même francophone de soutenir ce type de contradiction. Sans parler de Debian... Car ce qui est marrant, c'est de considérer que la distribution est 100% libre (bon pas aux yeux de la FSF, bien que Fedora ne va pas tarder à rejoindre les rangs) mais que vaut cette argumentation si la plus grande partie des utilisateurs derrière de Fedora ou Debian utilise du propriétaire après coup ? Avoir une distribution libre au départ et la polluer finalement n'apporte rien de plus en liberté que si c'était proprio à la base comme Ubuntu (que Fedora-fr aime bien critiquer à ce sujet, amis Ubuntuteros profitez-en, je vous défends pour une fois !). Le seul avantage que cela représente, c'est que l'on a le contrôle de ce qui est propriétaire sur notre machine car on l'a nous même installé le paquet en question. Mais moi je suis contre tout cela, prétendre utiliser une distribution libre alors que l'on est pas nous même est une hérésie profonde. Il faut revoir le discours ! C'est comme si je disais « j'ai un système GNU » avec au final un noyau *BSD et seulement des applications compilées GCC avec Vim, KDE, etc. Tout ceci n'a GNU que de nom, bah ici c'est pareil, tout n'est Libre que sur le papier et de nom. Il faut réformer tout cela les enfants et tuer ce comportement totalement hypocrite de l'ensemble de notre communauté.

Je vois une belle argumentation, tout bellement ficelée mais hautement ridicule. Dans Logiciel Libre on a le choix de nos logiciels et donc d'installer des logiciels propriétaires. Mais dans Windows on peut installer librement des Logiciels Libres comme sous GNU/Linux, pourtant Windows n'est pas un système Libre à mes yeux, ni aux vôtres je pense. Non ici le logiciel Libre n'offre pas la volonté d'installer du propriétaire si cela nous chante. Car ce n'est pas la liberté du choix que le Logiciel Libre propose en particulier, car après tout qu'il n'y ait qu'un logiciel libre pour lire un fichier .odt n'empêche en rien que c'est un logiciel libre pourtant on n'a pas le choix de l'applicatif pour cela. Pareil ici, le Logiciel Libre correspond aux 4 règles de la FSF, ni plus, ni moins, donc cette argumentation tombe à l'eau car elle n'est définit nulle part dans les 4 règles. j'ajouterais même que c'est en contradiction, car avec du logiciel propriétaire dans notre système libre, notre système global ne répond pas aux 4 règles de la FSF en général ce qui est problématique car elle supprime votre liberté générale.

Mais, si on a pas le choix ?

Dans mon discours, j'accuse tout le monde dont moi même. Avoir un système totalement libre n'est pas irréalisable mais reste bien difficile malgré tout. Une bonne partie de la population n'a pas de bol : un matériel nécessitant un pilote propriétaire pour fonctionner. Ceux là sont excusés car les choix sont souvent faits avant notre connaissance du Libre. Mais je condamne ceux qui y adhèrent puis ensuite achète du matériel qui en ont besoin comme les produits Apple. Et qu'on ne me sorte pas qu'on était pas au courant, ça se vérifie assez rapidement. Cela ne vous empêche donc pas de faire attention à vos prochains achats en connaissances de causes. On aime le Libre ou on s'en fou, il n'y a pas « oui mais... ».

Après bon, disposer d'un BIOS libre relève encore du fantasme pour la grande majorité d'entre nous, mais je l'exclue pour le moment des considérations techniques. Mais on a aussi des professions qui n'ont pas non plus le choix, c'est proprio ou rien. On aime le libre, mais je pense qu'entre le Logiciel Libre et le chômage, le choix est vite fait pour beaucoup (et je le comprends) mais pourquoi ne pas aider de faire en sorte à ce que la situation change ? Certains d'entre vous sont peut être développeurs ou même connaissent des gens qui peuvent le faire. Après tout, ça ne coûte rien d'essayer...

Après bon qu'on me sorte Youtube ou les fichiers MP3 pour votre bibliothèque musicale forte importante, je dirais que ce ne sont pas de bonnes excuses car les solutions libres existes et sont très utilisables... Comme je dis on défend le libre ou pas... Après chacun a sa propre conscience qui agit.

Que faire ?

Je pense que la situation est assez catastrophique. On prône un système entièrement libre, on revendique nos libertés et cette philosophie. Qu'obtient-on ? Une communauté qui dans sa majorité finalement transgresse et sans gène ces valeurs. Quand on voit la communauté de Debian qui nous fait un caca nerveux à propos de Firefox (soit disant pas libre, mais on en reparlera dans un autre billet) pour finalement installer des codecs MP3 par la suite, c'est assez véridique de la situation. On est capable de tout pour le Logiciel Libre, tellement qu'on est capable d'utiliser du propriétaire pour des choses qui n'ont aucune importance. Que croyez-vous ? Si nous mêmes, la plupart geek et des adorateurs de la philosophie du Logiciel Libre nous ne sommes pas capables pour la plupart de garder un système entièrement libre, qui le fera à notre place ? Ce n'est pas la mémé du coin qui va débattre sur nos valeurs et les protéger. Nous sommes ceux qui peuvent le faire car nous y croyons, mais pour cela il faut respecter cette idéologie que diable !

2 solutions s'offrent à nous : soit on arrête de dire que notre système est libre, de revendiquer nos libertés quand on les transgresse car ces paroles n'ont alors plus aucune valeur (comme Linus Torvalds). Ou alors vous abandonnez MSN pour Jabber, vos MP3 pour du Ogg Vorbis, Flash pour un web standard et libre, Skype pour Ekiga, vos baladeurs hors de prix qui sont enchainés auprès d'une multinationale, etc. Là on pourra prôner le libre, le défendre, le revendiquer aux yeux de tous et protéger ces valeurs que l'on aime tant ! Cela ne tue pas, pourtant le Libre n'avancera que comme ça...

Commentaires

1. Le dimanche, janvier 4 2009, 15:23 par taziden

+1 même si tu fais des raccourcis douteux notamment à propos de debian. Ça mériterait plus d'investigations avant d'énoncer des choses peu ou prou "fausses".

2. Le dimanche, janvier 4 2009, 15:39 par Grummfy

Hello,
Intéressant, mais tu oublie le principal l'éducation! Pas l'éducation scolaire, mais l'éducation des nouveau de la communauté ... De plus en plus de gens joignent le linux pour son coté gratuit (et légal dans une moindre importance) et se foutent du reste! Lorsque on les aide sur un forum, une ml ou un wiki nulle part on à la rengaine-qui-deviendrait-vite-agaçante ce logiciel et ce protocole/matériel/... n'est pas libre utilise plutôt ceci ou ...
Bref soit on pousse un peu les choses et on marque ce truc là est pas libre néanmoins si tu désires l'utiliser utilise au moins tel truc qui lui est libre... => exemple pour flash peux peuvent sans passer (soit par choix, soit par obligation (par exemple des cours en ligne)) si les gens utilisaient les alternatives libres se serait déjà un premiers pas!

Sinon j'aime la conclusion mais tu confonds peut-être libre et ouvert, multi-national (red hat en est une, elle produit du libre payant et améliore le libre existant) et prix du marché...

Le libre est un choix, mais il est impossible de vivre dans du 100% libre (rien que ce qui composent ta tour ... => il existe du matos libre mais les composant de ces matos libres ne le sont pas ...)

Bref du chemin reste à parcourir, mais obliger l'utilisateur n'y sert à rien ce qu'il faut c'est informer, informer de ce qu'est le libre, de sa valeur et surtout comment y prendre une part active ...

3. Le dimanche, janvier 4 2009, 15:46 par Renault

taziden, je suis désolé mais je vois souvent la communauté Debian dire que Firefox n'est pas Libre mais sans se priver de Flash par exemple. C'est du déjà vu et c'est trop à mes yeux. Je n'accuse pas toute la communauté Debian attention, je critique également Fedora pour cet état de fait. Pour moi, tout ceci n'est qu'hypocrisie.

Grummfy, quand je parle de multinationale, je faisais une référence très indirecte à Apple, c'était un sous-entendu car Apple est la pire entreprise à ce niveau et la plus répandue.
Tu as raison en parlant d'éducation, j'ai hésité à le mettre mais à dire vrai je ne l'ai pas fait car même les plus convertis, jeunes ou vieux de la vieilles, finissent dans ce que je décris. Pour moi l'éducation n'a pas suffit car certains le sont, et sont de brillants défenseurs du Libre et pourtant...
Après je ne parle que de logiciel attention, le matériel libre a un autre coût, c'est une philosophie un poil différent quand même et pas tout le monde défend cet intérêt ce que je comprends. Par contre je sais que ceux qui me lisent sont des utilisateurs et pour la plupart défenseurs du Logiciel Libre, après le matériel chacun fait comme il l'entend... D'autant que le matériel avec des spécifications connues (mais pas libres) existent, ce qui n'est pas aussi éloigné du libre que ça au final.

4. Le dimanche, janvier 4 2009, 15:56 par Thesa

Juste quelques points en vrac en réaction de ce long billet (que j'ai pas complètement lu en entier, pardonne moi si je dis des conneries à cause de ça ;-) ) :

  • C'est un constat que je partage, mais je te trouve bien catastrophiste. J'ai l'impression que la communauté du libre est globalement stable, avec une part d'esprit "logiciel libre" et une part d'esprit "open source", et - en tout cas dans la partie de la communauté que je côtoie, mon LUG, les projets libres auxquels je participe, etc - je n'ai pas l'impression que l'esprit "logiciel libre" soit en perte, même s'il ne convainc pas tout le monde.
  • Pourquoi les gens qui utilisent des pilotes privateurs devraient être pardonnés ? Ils ne devraient l'être que s'ils contribuent aux projets de pilotes alternatifs, où s'ils remplacent leur matériel :-P (ceci est ironique, moi le premier n'ait pas fait un seul pas pour remplacer l'EFI/BIOS privateur qui se trouve dans mon Asus Eee PC, qui par ailleurs ne contient que du code libre, pilotes et firmware compris)
  • Je trouve qu'Ubuntu est une des distribution qui fait le meilleur choix face à cette problématique : elle propose le choix à l'utilisateur en lui posant la question, et en expliquant le problème (brièvement, certes). Cf les programmes pour activer les pilotes privateurs ou installer des codecs qui posent des problèmes légaux.
  • Quid des firmware des baladeurs ? Même si ceux-ci lisent le OGG Vorbis et le FLAC, tournent-ils sous Rockbox ? Quid des autres machines du même genre (mon APN SONY tourne avec un kernel linux dont les sources sont fournies sur leur site, mais le reste de la couche logicielle demeure privateuse)
5. Le dimanche, janvier 4 2009, 15:57 par G-rom

Moi j'utilise Linux en premier parce qu'il est gratuit, en 2e parce qu'il est fiable et seulement en 3e parce qu'il est libre. Et alors ?

Pourquoi être si extrême ? Pourquoi développer du Libre devrait ne se faire qu'avec du Libre ? Pourquoi ne pas accepter la cohabitation des deux ? Vouloir tout changer et pousser les gens à contre courant n'est pas ce qui va ramener plus de gens vers le côté libre. Au contraire.

Moi j'utilise ce qui me semble être le mieux et le plus performant pour moi. Et tout n'est pas Libre, loin de là, et alors ? Il y a des gens qui font des choses très bien, qui sont proprios, qui le resteront, et bin tant mieux pour eux, c'est tout. Ça ne m'empêchera pas d'utiliser leur technologie si elle est meilleur que l'équivalent libre.

6. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:07 par Renault

G-rom, tu ne m'as pas comprit. Tu fais parti de ceux qui pensent comme Linus Torvalds et je n'ai rien contre ça. Je critique ceux qui prônent le Libre avant tout alors que finalement leur machine n'est pas totalement libre...

7. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:09 par Ppmt

Je suis assez d'accord avec toi et suis coupable aussi. Mes enfants ne pourraient pas "survivre sans leur dose de jeux flash donc il y a Flash sur ma machine.

Par contre a quelques exception prête ma collection audio est en OGG :)

comme tu le dis il n'est pas toujours facile de rester libre.

En fait en parlant d'éducation. Existe-t'il une site, un document, ou autre qui détaillerait point a point comment se rendre le plus libre possible? je veux dire par la un document qui listerait dans un 1er temps les changement facile a faire (genre conversion MP3 vers OGG...) puis dans un second temps une liste des points un peu plus obscures (driver libre...)

Et finalement comment se débarrasser du Flash? c'est bien beau de dire que le flash ca pue mais en même temps l'internet sans le flash c'est comme avoir une voiture et refuser d'y mettre de l'essence car ca pollue.

J'avoue mon ignorance mais comment pourrait-on remplacer le Flash?

8. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:11 par Jérémy

Tu reconnais toi même en parlant par exemple du BIOS que le propriétaire est parfois nécessaire économiquement. Si NVidia etc... pouvaient libérer leur code source sans répercussions économiques importantes, ils le feraient, ne serait-ce que pour l'argument marketing très important qu'est la liberté d'un logiciel.

Il faudrait peut être arrêter de regarder son nombril. Le logiciel libre est bien, a des valeurs défendables, certes, mais le logiciel propriétaire est encore aujourd'hui, économiquement nécessaire. Si Apple rendait ses produits libres, sachant qu'ils sont de très bonne qualité lorsque l'on reste dans un écosystème Apple, ils sont sûrs de mourir.

Ce que tu dois reprocher à Apple (et Adobe), ce n'est pas tant la non-liberté des logiciels mais plutôt la non-intéroperabilité de leurs solutions qui permetrait par exemple d'utiliser mon iphone sous Linux. Ca c'est un comportement à combattre. Quand voudrez vous comprendre que le logiciel libre n'est pas viable pour tout le monde? Après tout, où est le problème a manipuler des données sous un logiciel propriétaire de qualité acquis légalement ou un logiciel libre tant que les données sont compatibles?

La compatibilité des données et des protocoles, des standards, est un vrai combat. Le combat pour un monde informatique 100% libre est une utopie intégriste égoiste.

PS: j'utilise Linux sur tous mes ordinateurs, et des logiciels propriétaires y sont installés, je les utilise parce qu'ils répondent à mes besoins.

9. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:13 par Renault

Le Flash à entrainer le ralentissement du développement d'autres technologies similaires mais standards et libres. Le couple JavaScript et SVG pourrait remplacer le Flash pour les animations ou les images, et d'autres langages permettent encore d'améliorer tout ça. Pour les vidéos, le Ogg Theora, même Firefox 3.1 l'inclura par défaut. Après il faut que les sites proposent ces services, il y en a de souvenir quelques uns forts sympathiques. Mais en attendant, boycott... Pour 2 vidéos et 2 jeux on peut faire l'effort. Tu as tenté les jeux libres très amusants pour tes enfants ? Moi ça marche avec ma petite sœur

Si tu veux, un de ces jours je ferais la page que tu souhaites, ce n'est pas une si mauvaise idée...

10. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:16 par Thesa

@ Ppmt :

On peut se passer du logiciel privateur flash en utilisant une implémentation libre comme gnash. Ça marchouille pas trop mal, en tout cas moi ça me suffit (lecture des vidéos sur youtube/dailymotion/etc et quelques blogs bd stupidement fait en flash).

Après, je rêve d'un web sans flash, car flash est un format géré uniquement par Adobe, de manière fermée. Le web idéal ne serait constitué que de documents dans des formats ouverts tels que décrits par le W3C. On peut dors et déjà remplacer le flash avec de l'ecmascript/svg/canvas/etc et les futures balises <audio> et <video> pour le multimédia. Et là, un navigateur suffit. Sauf que pas grand monde utilise tout ça...

11. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:21 par Thesa

D'ailleurs, encore un commentaire sur une confusion que l'on trouve partout sur cette page (billet et commentaires) : les logiciels libres et les format ouverts sont deux choses différentes !

On peut très bien utiliser des logiciels libres pour lire des formats qui ne le sont pas (OpenOffice.org pour les documents Word, par exemple). Il y a aussi le problème des brevets qui fait que certains formats sont ouverts en Europe (comme le mp3, qui est donc à la fois un format ouvert et utilisable avec des logiciels libres, mais de piètre qualité), mais pas aux États-Unis (où des brevets rendent illégal l'utilisation d'un logiciel libre sans acquérir une licence sur le brevet).

Et il y a aussi les formats "libres" qui sont écrits de façon ouverte et collaborative entre les différents acteurs du secteur. Ainsi le PDF est un format ouvert (spécifications disponibles, utilisables partout, et par des logiciels libres), mais pas libre (seul Adobe dirige son évolution). Alors, faut-il que les libristes utilisent le PDF, ou pas ? ;-)

12. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:32 par djib

Je ne comprends pas trop ton histoire de Debian et le codecs MP3... Il me semble que ces codecs ne sont pas dans les dépôts par défaut, qui n'incluent pas les dépôts non-free.

13. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:38 par Renault

djib, le fait que Debian (comme Fedora) ne les incluent pas par défaut n'empêche pas que la majorité des utilisateurs pro-logiciels libres les utilisent.
C'est ça l'hypocrisie, les gens disent qu'ils utilisent une distribution et un système totalement libre mais ils installent plein de choses qui ne le sont pas malgré tout. Ce n'est ni cohérent, ni utile finalement d'avoir des distributions libres si c'est pour arriver à ça.

14. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:43 par Samaelh

Je vais essayer d'être bref :

Je joue à des jeux propriétaires via wine quand cela est possible (oui, propriétaires, pas privateurs, je conspue la novlangue nous imposant les termes malvoyant, personne de couleur, hôtesse de caisse, technicien de surface et j'en passe parce que ça fait du bien à la bien-pensance), j'utiliserai nouveau à la place du blob nvidia quand j'aurai des performances équivalentes en 3D, même si je n'apprécie pas ce blob.

La liberté est un critère essentiel pour moi, mais certainement pas l'unique. Et je ne priverai pas de flash non plus tant que je n'aurai pas de réel équivalent à youtube, deezer & cie utilisant OGG. Je n'aime pas flash, mais je ne vais pas me restreindre pour autant dans mes possibilités d'utilisation de mon PC. J'encode uniquement en FLAC, d'abord parce que la qualité est incomparable, ensuite parce que c'est libre. J'encodais en OGG précédement pour les mêmes raisons.

Je serais très heureux le jour ou mon PC sera totalement libre, je suis sous Linux depuis la RedHat 5.2, au départ parce que c'était fun, aujourd'hui parce que je trouve ce système tellement supérieur à l'utilisation que je ne saurai m'en passer, même pas pour MacOSX. Cela ne m'empêchera pas de me refaire une partition Windows pour pouvoir jouer à Aion quand il sortira, même si c'est avec une pince à linge sur le nez.

15. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:45 par nookie

Bonne observation... Les contradictions fusent. L'intégrité existe-t-elle?

Tout de même, ton message gagnerait en pertinence s'il était un poil plus correct, je veux dire avec moins de fautes, enfin plus propre quoi...

Je me demande quand même si tu mets à la place des utilisateurs que tu vises. Je ne parle pas des grosses organisation type communauté ubuntu ou fedora. Non, simplement du geek moyen qui se sent super puissant car il touche au libre. Celui qui a les yeux écarquillés une fois par semaine par une nouvelle découverte dont il ne soupçonnait pas l'existence. Le libre lui permet de connaitre son ordinateur plus en profondeur, de toucher à l'aspect collaboratif du mouvement, d'apprendre à faire des choix par lui même... Ce lambda-geek est déjà fier d'être passé d'un OS méchant à un monde plein de diversité qui lui permet de respirer l'air frais de cette pseudo liberté :)
Et là tu viens lui gueuler à la figure que ses pratiques sont nulles. Qu'il ne devrait pas aller vers du pratique mais respecter des lois strictes. Qu'il agit comme un inconscient. Qu'il devrait se précipiter vers un convertisseur mp3 to ogg. Qu'il devrait se priver dans l'instant de regarder une vidéo sur youtube.
Je ne pense pas être tout à fait d'accord avec la forme de ton message. Certes, le mouvement du libre gagnerait à être plus cohérent, mais celà ne se fera pas par la force d'un message dogmatique applicable sans comprendre. Il est peut être préférable de sensibiliser les libristes (et les autres) à l'importance et l'intêret d'avoir un système complètement libre, qui s'affranchisse de tout contrôle. Le moteur de ce changement doit provenir de l'interessé lui même, de tous les intéressés eux même. Tout comme une migration forcée se solde par un échec lamentable au niveau de la prise de conscience et de l'évolution personnelle du pingouin migrateur, les réflexions trop prémachées se soldent par un refus ou une acceptation aveugle.

Je suis aussi dégouté que toi de la présence de technologies ridiculement enfermantes. Youtube et dailymotion possèdent la quasi totalité des videos personnelles des internautes. Personne n'est foutu de se créer un petit espace perso pour diffuser SON propre contenu. Non, il faut forcement passer par un intermédiaire qui, de plus utilise des technos pourries. Ce flash devant lequel les internautes bavent en pensant que c'est génial est une des plus mauvaises technologies que je connaisse. Ultra gourmande en ressources, totalement fermée, coulant toute initiative d'accessibilité (les lecteurs d'écrans ne peuvent lire du texte dans du flash). Pas portable pour un sou.

Je suis attéré par le fait que les utilisateurs du réseau MSN sachent très bien que leurs conversations soient observées et stockées et qu'ils s'en foutent, qu'ils acceptent la dépendance totale à microsoft pour les mails et l'instant messaging.

Je suis scandalisé qu'une masse aussi grosse puissent se jeter dans les griffes de facebook qui connait désormais les évennements de leur vie courante et ce sans limite quand à leur exploitation...

Mais certains de ces gens sont sous un OS libre (ou presque) et pensent donc que c'est bien assez d'effort fourni pour améliorer le monde... Je te soutiens en disant NON.

MAIS MAIS MAIS, j'ai, il fût un temps, cautionné ce genre de pratiques. Je ne suis pas tout de suite allé vers le libre. Il a fallut du temps, de la réflexion, de la volonté, des discutions... pour que j'en arrive à une vision un peu plus globale et pour avoir un avis plus personnel sur la question.

En aucun cas je ne cautionne un message de masse criant aux ignorants de passer au libre sans concession. Chacun doit faire son propre chemin. Faire ses propres décisions. Avoir son propre avis. C'est aussi comme ça qu'on peut faire avancer la liberté

16. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:46 par nico

Très bonne argumentation. Pour ma part, je pense que tu vas un peu vite. Le logiciel libre n'a pas l'expérience des logiciels propriétaire (regardont l'april qui est obliger de faire campagne pour avoir 5000 adhérants). Laissons nous encore du temps pour convaincre les esprits du bien fait du libre. Je pense que la liberté total n'existera jamais car les entreprises réalise eux aussi de très bon produit. Pour moi le libre montre aux entreprise du propriétaire que les informaticiens sont capable de se réunir pour réaliser des produits parfois bien plus performants qu'eux. Cela fait monter la pression et je l'espère obligera les entreprises soit a faire soit du libre ou alors a réaliser des produits réellement performant.
Je pense que libre et propriétaire ont un avenir tous les deux et c'est pour cela que l'on trouve du libre sous windows mais aussi du proprio sous linux.
Maintenant je suis d'accord avec toi sur le fait que si on pronne haut et fort le libre alors on s'y tien. Etre pour les logiciels libre et acheter des produits de la pomme, ou avoir un facebook me parait inconcevable.
J'ai utiliser debian et leur esprit m'a plu mais je n'ai pas l'expériance pour pouvoir apporter les meme critiques que toi.
Je vais juste finir en disant que pour moi la réel puissance du libre et de pouvoir créer son propre projet en utilisant ceux des autres. Cela nous permet de créer une réel diversité a l'image des hommes.
Je te remerci encore pour ton article.
Nico (etduiant en logiciel libre et proprio)

17. Le dimanche, janvier 4 2009, 16:57 par nico

(c'est encore nico)
Je vien de lire les commentaires :
Effectivement il y a deux courants de pensées :
Stalmanisme (A la richard stallman) : La liberté avant tout
Et le Tovalisme (A la linus Torvalds) : L'efficacité avant tout

Après chacun son truc

18. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:02 par Thesa

@Samaelh :

Parce que dire qu'un logiciel est "propriétaire", c'est pas de la novlang ? Il est propriétaire de quoi, ce logiciel ? (et pour rappel, le code de la propriété intellectuelle s'applique tout autant aux logiciels libres que pas libre, donc il y a autant un propriétaire au code d'un logiciel libre que d'un logiciel pas libre.) Privateur, c'est un néologisme clair : qui prive, ici qui prive de liberté (ce qui est un fait objectif, puisque la licence de ces logiciels interdit des usages).

19. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:38 par Bouska

J'ai lu , j'ai relu, et j'ai confirmé mon opinion de départ : hormis la dernière partie (et encore), le reste ce n'est qu'un ramasis de conneries (et je pèse mes mots). Voilà Renault qui nous devient le gourou franchophone pour l'église GNU/FSF et son dieu RMS (quand même le coup de l'héresie, c'est fort).

Personnellement, j'utilise Flash, MSN le pilote NVidia, une ribambelle de codec propriètaire, un logiciel proprio pour mes photos RAW, deux iPod et je me concidère défenseur du logiciel libre (quoi que je dirais plutôt Open Source).Je suis un fervant défenseur des standards ouverts, néanmoins, je ne suis pas un geek asocia qui ne croit qu'au libre : j'ai le droit d'avoir des amis qui ne veulent pas migrer sur MSN, de lire des DVD, de lire un format (MP3) (qui est un standard de fait), de regarder des vidéos en Flash. Pour autant j'utilise Jabber, j'essaye au plus possible d'utiliser l'OGG et je les promouvois autant que possible. Je suis pragmatique, quoi ; un peu comme Linus. Faire avancer le libre, d'accord ; en faire une doctrine, non.

Ton point de vue est celui d'un militant libriste, allié à la cause de la FSF (le coup de la liberté de choix qui n'appartient pas au principe du logiciel libre, je me marre). C'est du droit de Ubuntu et Linux Mint de n'être que partiellement libre, qu'il n'affirme même pas (je veux la preuve du contraire; ils sont plutôt dans une vision Open Source). De même, en attendant HTML 5, la lecture video/audio est monopolisé par Flash. Donc avant de critiquez il faudrait d'abord être sûr d'attaquer les bonnes personnes et proposer des alternatives (ça, ça vise surtout le Flash) . Pour Fedora et RPMFusion, on peut dire que c'est une sorte d'hypocrisie, pour moi, c'est du pragmatisme.

Après, chacun ses points de vue, mais, s'il te plait, ne dis pas des choses fausses ou insensés.

P.S : Tant de messages durant l rédaction de mon commentaire ^^

20. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:44 par Vlad

Jérémy a résumé ma pensée : l'interopérabilité avant tout, et non l'enfermement.
Exiger (!) du libre partout, c'est s'enfermer, tant qu'il n'y aura pas davantage d'interopérabilité. Ne pas mettre la charrue avant les boeufs...
(Et Flash s'est imposé parce qu'il n'y avait pas d'alternative efficace quand il a démarré, donc travailler à des formats et standards interopérables, parce qu'ouverts, est mille fois plus important que l'endoctrinement des gourous du libre ; il nous faut des actes, et non des faits.)

21. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:52 par dada

Vous avez raison. N'utilisons plus les logiciels privateurs !

Fuyons le monde moderne actuel pour nous terrer dans notre monde idéale, loin de ces idiots coincés dans "La Grand Propriété".

Mais, comment fait-on pour prêcher la bonne parole si nous ne pouvons pas communiquer avec 95% de la population ?

22. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:56 par Renault

Bouska, je comprends ton point de vue, et bien que je sois un défenseur du Logiciel Libre, je ne m'estime pas me contraindre dans la vie de tous les jours au nom du Libre. J'aime le Libre, je connais ses limites mais je défends car ce sont des valeurs que j'aime.

Le problème étant, et apparemment vous ne comprenez toujours pas (c'est fou hein, j'ai l'impression que vous ne pigez pas le sens originel de mon message), pour preuve j'utilise le pilote privateur made in nVidia par contrainte, si j'étais si intégriste je l'aurais viré cette carte dès le début (mais ça va se faire prochainement car bon, c'est assez pénible aussi les histoires de pilote proprio et Xorg...).

Mais regardez un peu plus la logique de mon raisonnement, vous défendez un truc mais vous n'appliquez pas vous mêmes ce que vous défendez. C'est comme si un naturaliste se baladait habillé constamment ou qu'un écologiste pollue autant que ses voisins et ne fait aucun effort. Je suis désolé mais faut prendre les taureaux par les cornes et avouer que quand on défend une philosophie, on l'applique (du mieux que possible ça va de soit) ce qu'on défend, sinon c'est n'importe quoi et c'est de l'hypocrisie pure. Et mon but n'est pas de convertir tout le monde à cette philosophie de cette manière à savoir violente mais de révéler le comportement des gens qui prônent le libre mais qui ne l'appliquent pas. Les gens qui viennent ici pour la fiabilité ou l'aspect technique en priorité, ce n'est pas mon problème et ne sont pas concernés. Je parle de ceux qui parlent du libre, la défend et en fait sa promotion. Ce n'est pas logique de continué l'hypocrisie comme ça, pour moi soit on adopte une attitude à la Torvalds qui a toute ma considération soit on applique la philosophie qu'on défend chez soit... RMS ne vous laisserait même pas le choix, pour lui il n'y a qu'un choix évident à faire, mais pour moi on a le choix, mais pas celui de défendre le libre tel quel et de le mélanger à des logiciels privateurs ce qui est contre nature.

Et je n'attaque pas Linux Mint directement, je crie surtout contre les gens, fous des Logiciels Libres qui les utilisent car c'est contre-nature...

Après que vous vous en foutez du Logiciel Libre, tant pis pour vous, cela n'est pas l'objet du billet... Mon raisonnement est totalement logique, par contre votre comportement l'est moins, comment expliqué qu'on aime les logiciels libres, qu'on en fait la promotion, qu'on cherche à la défendre et protéger mais qu'on abandonne pour certaines choses ? Expliquez moi cette logique (de manière purement philosophique, la technique n'a aucune importance et n'est pas mentionnée dans ce billet)...

23. Le dimanche, janvier 4 2009, 17:59 par Patator

Personnellement je pense que c'est tout à fait avec le genre "d'intégristes" comme toi que ça ne risque pas d'avancer voire de regresser !
Le mot est volontairement excessif, comme ton billet.
Là tu fais de la politique, mais qui n'a rien à voir avec la vie de tous les jours de la grande majorité des utilisateurs.
Je vais te choquer mais la plupart des gens n'ont strictement rien à foutre de savoir qu'un logiciel est ouvert ou libre.
Ce qu'ils veulent c'est un logiciel qui corresponde à leur besoin.
Les 2 plus beaux exemples sont firefox et openoffice qui se développent aisement dans une communauté de gens qui ne sait pas du tout ce que veux dire libre et ouvert et qui n'a strictement aucune intention de vouloir s'y mettre.
Ils veulent juste surfer et faire de la bureautique.
Firefox et openoffice doivent leur succès de par leur qualités, leur évolution rapide et régulière, parceque tout simplement ce sont de bons logiciels, efficaces et gratuits.
Ces qualités ils les doivent plus que certainement au fait qu'ils soient libre et ouvert.
Mais l'utilisateur ça il s'en fout.
Donc au lieu de beugler betement sur gnagna proprietaire méchant librux gentil, il faudrait voir à réflechir un peu dans sa petite tête si l'on ne veut pas rester dans un carcan.
Moi j'ai bien testé d'arreter msn et d'utiliser jabber, mais bon c'est assez prise de tête pour s'y mettre simplement et encore je suis assez volontaire.
J'ai aussi essayé de dire à mes contacts d'arreter msn pour passer à google talk (houuuu la mechante entreprise qui ait du pognon sur du libre pas libre, mais au moins leur version de "jabber" est utilisable) et éventuellement à skype en attendant d'avoir l'audiovideo sur jabber et pidgin.
J'ai peut être 2 ou 3 potes qui pour me faire plaisir sont allé sur google talk et skype, sans pour autant délaisser msn.
Du coup ben j'ai arreté mes conneries et j'ai remis msn, on verra le jour où il y aura un protocole et un logiciel digne de son nom avec les fonctionnalités nécéssaire au grand public.
Pour moi celui qui s'en rapproche le plus est trillian astra mais bouuuh encore proprio, c'est con.
Ubuntu n'a jamais generé autant d'envie de passer à linux, même par des gens qui ne sont pas spécialement geek.
Pourquoi ? car il est simple et évolue rapidement, et surtout que les gens n'ont pas à se faire chier à installer 10 000 codecs.
Apple réussi pourquoi ? Car ils font de belles machines, efficaces et performantes, faciles à utiliser, le tout emballé dans un marketing sans faille, certes un peu plus cher mais la qualité se paie que voulez vous, tout le monde ne souhaite pas rouler en Lada.
Qu'est ce qui a fait faire un petit bond en avant dans l'utilisation de Linux ces dernires années : Ubuntu et plus recement Asus, avec son Eeepc et (ouuuuuuuh) Xandros (même si c'est une merde pour moi mais les faits sont là)
Je suis sur que ça te fait chier tout ça, que tu voudrais que tout le monde appelle Linux : GNU/Linux, que firefox et openoffice n'aient jamais vu le jour sous windows, ...
Mais bon c'est "grace" à des gens comme toi que Linux n'avance pas et le logiciel libre encore moins.
Vive Linux, Linus, Firefox et Open Office !

24. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:08 par Renault

Mais j'en ai marre de vos interprétations douteuses de mes paroles. Vous dites des choses que je n'ai dites nul part.
Où j'ai parlé de la population qui s'en fou que le logiciel soit libre ou non ? Où j'ai dit qu'il fallait convertir en masse au nom de la philosophie aux dépends de l'efficacité technique ? Je dis, et redis, je ne parle que des gens qui sont déjà convertis et qui adhèrent à la philosophie, pas le reste. Donc arrêtez un peu de dire ce que je n'ai dit nul part, je ne parle que des pseudos-intégristes ou des défenseurs des valeurs du libre, votre grand mère sous Windows je m'en fiche éperdument et dans le billet elle n'est pas mentionnée...

Si ça continue, je n'ai peur de devoir fermé les commentaires car bon au lieu de réagir à mes propos vous dites des interprétations que je n'ai jamais songé et finalement les commentaires ne sont pas représentatives du billet car vous réagissez à des propos qui ne sont plus de moi mais d'une personne inconnue... Merci donc de bien lire et de bien interprété car j'en ai marre de me justifier et de répéter des choses dont je n'ai même pas prononcé le mot...

25. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:13 par dada

Ayé, on interprète ce qui est compris des écrits de ce blog et on passe pour des vandales.

Il ne faut pas oublier la puissance qu'a un "converti" : il sait convaincre. Un converti isolé ne sert a rien, une bande de convertis isolée ne sert à rien. C'est là la seule chose importante.

On peut garder le libre pour nous, mais ça ne serait que gâchis !

26. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:17 par Renault

dada, tu n'étais pas visé particulièrement, je parle de Patator en particulier et peut être quelques autres. Je suis d'accord avec toi sinon, je n'ai jamais prétendu le contraire.

27. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:19 par dada

Oops, désolé alors :o)

28. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:31 par lawl

donc nVidia proprio) mais d'autres par choix (achat d'appareils propriétaires comme ceux d'Apple, utilisation de formats MP3, usage de Flash, etc.) l
Tu es gonflé toi aussi tu avais le choix de ne pas prendre une machine avec une nvidia !

Quand à Ubuntu il n'ont jamais prôner le tout libre comme Debian donc il ne sont pas concerné.. 'il se situe plutôt dans l'approche de Linus Torvald mais comment pourrait il en être autrement pour une distrib qui vise le grand public ?

PS : tu t'enerve sur l'interprétation de tes paroles mais cela ne te semble pas bizarre que tant de personne est comprit tes propos de travers ?
C'est peut etre juste que tu t'es mal exprimé...

29. Le dimanche, janvier 4 2009, 18:37 par Renault

lawl, j'ai quand même fait lire mon texte avant publication à quelques personnes qui me sont proches. Ils ont tous comprit quel était ma cible et non le grand public et ceux qui s'en foutent des valeurs du libre. D'ailleurs, j'ai beau relire, quel passage le sous-entend ? Car rien ne le sous-entend au final...

Je ne critique pas Ubuntu lui même, c'est son droit le proprio inclue par défaut et je comprends, mais qu'on ne dise pas que son système est entièrement libre alors que ce n'est pas le cas, c'est tout ce que je veux dire dans ce billet. Les logiciels font ce qu'ils veulent, mais les utilisateurs qui adhèrent et défendent le logiciels libres sont concernés par ce billet, c'est aussi simple que cela.

Si mon histoire de carte nVidia vous choque, à l'achat je n'étais pas au courant de cette carte, tout simplement parce que je n'ai pas choisi ma machine, j'ai laissé faire mon frère et père (qui lui aime le logiciel libre, j'avais donc en partie confiance là dessus mais tant pis... ).

30. Le dimanche, janvier 4 2009, 19:09 par Grummfy

Hello,

La plupart des gens ne lisent que la moitié de ce qui est dit...

Sinon pour continuer le débat je pense que dans un premier temps passer par des logiciels libres s'il n'y a pas le choix est un premier choix (pour flash par exemple, ooo pour .doc, ...).
Utiliser des format, protocoles, etc ouvert dans un maximum de cas
Mais surtout éduqué (donc pas évangéliser) les gens, surtout les nouveaux venu!

Et tout les commentaires que j'ai vu ici ne fait que me confirmer à moien tout cas, ce besoin d'éducation au libres (ce que c'est, ce que cela impliques, etc)

Ne pas prendre en considération qu'un logiciel est libre parce que les gens veulent du libre et non du gratuit ou autre. Et ne pas éduquer les gens amène aux problèmes de OOo où des développeur sont en manque croisant et où de moins en moins de gens contribue à la chose!

Ne pas éduquer les gens ou leurs facilité la tache entraînent l'achat de carte nVidia (par exemple, pour continuer sur la lancé) ou d'autres choses

31. Le dimanche, janvier 4 2009, 19:12 par LHB

Et puis, tu aurais pu avoir la passion du libre qu'après achat... ;p

Quoiqu'il en soit, les distributions vraiment libres sont listé ici :
http://www.gnu.org/links/links.html...
Entre autres : gnewsense, blag, ututo, ...

Merci pour cet article qui permet aux gens de montrer que bien qu'utilisant du GNU/Linux, ils sont la proie aux logiciels privateurs plus qu'ils ne le pensent. (Combien ont un dual avec windows d'ailleurs ; ) )

Pas facile de se passer de tous, mais si on a conscience du problème (comme toi) c'est déjà un grand pas. Si on ne peut « pas faire autrement », pas de souci, mais si on a le choix, privilégier le libre et faire sa « propagande » (parler de sa philosophie à ses amis famile etc.) c'est ce qui fera avancer les choses. En tout cas, c'est mon avis !

Bonne continuation ! (et meilleurs vœux)

32. Le dimanche, janvier 4 2009, 19:16 par Kusa

Salut renault, malgré tout les commentaires ( que j'ai pas lu en entier désolé), je tiens juste à dire que si certaines personnes utilisent les solutions propriétaires, c'est surtout qu'il n'existe pas d'alternative libre aussi performante. Pour changer cela, il faudrait que les developpeurs se concentrent plus sur ces solutions libres et les rendent plus performants que les versions propriétaires mais les developpeurs sont des êtres humains, bénévoles, pas payés pour la plupart, et donc il faut simplement être patient.
Malheureusement, les nouveaux sur linux sont surtout les frustrés de windows, et ils sont habitués d'avoir quelque chose de fonctionnel directement (même si il n'a jamais été le cas car même sur windows ils ont du faire des recherches pour aboutir à un résultat sympa) mais par flemme de faire encore des recherches, il faut leur proposé directement du tout préparer, c'est pour cela qu'il existe la disponibilité du propriétaire malgrés la disponibilité du libre.

33. Le dimanche, janvier 4 2009, 20:27 par Patator

Renault : j'ai très bien compris ton post.
Mais si pour reprendre ton exemple, nvidia ne sors pas de drivers corrects pour linux c'est que tout simplement il n'y a pas assez de monde sous linux pour que ce soit rentable pour eux de se casser le cul à faire des drivers.
A rappeller que l'iphone est sur le point de dépasser linux dans les frequentations des sites web dans la plupart des etudes.
Grace à des distributions grands publics comme ubuntu, on parvient à démocratiser linux, le répandre, et le rendre interressant et donc rentable aux yeux de grandes entreprises influentes (cf Dell).
De là les choses évolueront.
Tout ça pour dire que trop de libre tue le libre...
On ne passera jamais du jour au lendemain d'un monde propriétaire à un monde entierement libre.
Et si tu ne t'adresses qu'aux "puristes" et que tu penses que le(ton) combat est perdu, c'est que la majorité a compris avec intelligence que le pragmatisme et la patience étaient bien plus porteurs.
Mandriva, redhat et ubuntu ont fait bien plus que debian pour democratiser linux.
Mais peut etre que le but de Debian ou tout autre distrib puriste n'a jamais été autre que de respecter ses standards qu'ils ont choisis.
A quoi bon diaboliser les gens, linux a le grand avantage de disposer d'une enorme diversité de distributions qui conviennent a tout le monde.
Et il faut bien se mettre dans la tete que les gens, aussi geek soient ils, ne vont pas se compliquer la vie par pure idéologie.
Le communisme aussi beau théoriquement qu'il était a fini par chuter...

34. Le dimanche, janvier 4 2009, 20:33 par Patator

Renault : j'ai très bien compris ton post.
Mais si pour reprendre ton exemple, nvidia ne sors pas de drivers corrects pour linux c'est que tout simplement il n'y a pas assez de monde sous linux pour que ce soit rentable pour eux de se casser le cul à faire des drivers.
A rappeller que l'iphone est sur le point de dépasser linux dans les frequentations des sites web dans la plupart des etudes.
Grace à des distributions grands publics comme ubuntu, on parvient à démocratiser linux, le répandre, et le rendre interressant et donc rentable aux yeux de grandes entreprises influentes (cf Dell).
De là les choses évolueront.
Tout ça pour dire que trop de libre tue le libre...
On ne passera jamais du jour au lendemain d'un monde propriétaire à un monde entierement libre.
Et si tu ne t'adresses qu'aux "puristes" et que tu penses que le(ton) combat est perdu, c'est que la majorité a compris avec intelligence que le pragmatisme et la patience étaient bien plus porteurs.
Mandriva, redhat et ubuntu ont fait bien plus que debian pour democratiser linux.
Mais peut etre que le but de Debian ou tout autre distrib puriste n'a jamais été autre que de respecter ses standards qu'ils ont choisis.
A quoi bon diaboliser les gens, linux a le grand avantage de disposer d'une enorme diversité de distributions qui conviennent a tout le monde.
Et il faut bien se mettre dans la tete que les gens, aussi geek soient ils, ne vont pas se compliquer la vie par pure idéologie.
Le communisme aussi beau théoriquement qu'il était a fini par chuter...

35. Le dimanche, janvier 4 2009, 21:23 par nookie

C'est effectivement dommage d'interprêter les mots de renault de la sorte...
Quand on veut protéger les idées du libre, être sur un réseau comme MSN ne fait que contribuer à sa toute puissance et à l'enfermement des utilisateurs qui s'imposent MSN entre eux. Assumez au moins ce fait. Le libre (et l'open source) c'est aussi la diversité, l'interopérabilité...pas seulement la fonctionnalité. Etre passif n'aide le libre en rien. Si vous aimez le libre, participez, c'est fait pour ça. Une réflexion personnelle est aussi une participation. Stop les arguments bidons du genre "le communisme ne marche pas". D'une ce n'est pas du communisme et de deux que serait le réseau internet sans les protocoles ouverts? L'informatique repose sur la collaboration. Quand on en arrive à chier sur des gens qui ne gênent personne et demandent un peu de cohérence, il faut se poser deux ou trois questions...

@tout le monde : un verbe du premier groupe à l'infinitif (vous savez ce qu'est l'infinitif?) se finit par "er" et un un participe passé par "é".
exemples :
"je vai manger"
"j'ai mangé"

@patator : Mouhaha "nvidia ne sors pas de drivers corrects pour linux c'est que tout simplement il n'y a pas assez de monde sous linux pour que ce soit rentable pour eux de se casser le cul à faire des drivers."
Tu es un rigolo toi. C'est assez choquant de voir ce genre de bêtise. Alors comme ça tout mouvement qui n'atteint pas une certaine popularité doit crever sans pouvoir ajouter son mot? C'est élitiste au possible. Si les spécification matérielles étaient disponibles, les libristes ne raleraient pas autant au sujet des drivers proprios et auraient la possibilité d'en faire d'autres. Le libre aspire à équilibrer les initiatives de production de contenus et d'outils informatiques, pas à faire grossir un mouvement puissant.
"Mandriva, redhat et ubuntu ont fait bien plus que debian pour democratiser linux."
Assez drole aussi. La communauté Debian a produit des quantités phénoménales de documentation, de scripts en tout genre, de paquets (et ouai Ubuntu se sert un peu dans les repos de debian, d'ailleurs Ubuntu ne serait rien sans APT). Debian est une des distributions majoritaires dans les serveurs. C'est pas pour rien. Il font une branche stable maintenue super longtemps. Fournissent des confs de base très bien foutues de base. Mais à part ça ce sont des chèvres.
"se compliquer la vie par pure idéologie" Tu trouves ça compliqué d'avoir un driver libre intégré dans ton noyau? Ca te permet d'avoir ton périphérique qui fonctionne sans même que tu ai à y penser. Tu n'est pas content de ne pas avoir de restriction dans l'utilisation des softs libres? Pas de version d'avaluation, de code d'activation... L'idéologie du libre ne vas pas à l'encontre du pratique. Elle permet une cohérence et facilite l'accès à l'informatique. Si nvidia veux arrêter le fonctionnement de ses drivers, ils peuvent, et tu trouveras ça beaucoup moins simple de te dépétrer de ce problème. Par contre, la diffusion et l'utilisation d'un driver libre n'est pas vraiment en danger...

36. Le dimanche, janvier 4 2009, 21:40 par Philippe

@renault : le moins que l'on puisse dire c'est que cet article a fait mouche et touche à une corde qui semble sensible dans la communauté du logiciel libre.

Je ne suis venu au libre que depuis peu (un peu plus de 4 ans). J'ai passé plus de 11 années à ne travailler que sur des solutions propriétaires. Aujourd'hui je bascule en permanence d'un monde à l'autre en cherchant des solutions pour faire cohabiter les deux.

Je distinguerais deux choses :
1/- le logiciel
2/- les formats et protocoles

Avec 2/, il est possible de verrouiller 1/.

A partir de là : le logiciel libre ne doit-il dans un premier temps embrasser son ennemi pour mieux le combattre ? N'est-ce pas une étape indispensable ? Si Ooo ne savait pas lire (à peu près) le .doc aurait-il connu son succès ?

L'adoption du Libre passe par la définition d'une stratégie ou plutôt de stratégies car elle seront multiples selon à qui elle s'adressera (entreprise/grand public/institutions, etc...) et les outils qu'elle visera.

Merci pour cet article qui a le mérite d'appuyer là où ça fait mal !

37. Le dimanche, janvier 4 2009, 21:48 par Kusa

C'est clair que cet article fait parler ^^ mais le message de cet article est, il me semble, destiné aux utilisateurs de système Gnu/Linux qui disent que leur système est libre alors qu'il ne l'est pas.
Les solutions pour promouvoir le libre on en aura toujours tous les jours, mais les developpeurs pour réaliser tout ceci manquent à l'appel alors que sur internet on trouve de très bonne formation pour la programmation ^^

38. Le dimanche, janvier 4 2009, 21:49 par Renault

Phillipe, je suis d'accord, mais cela n'entre pas en contradiction avec ce que je dis. Ce n'est pas parce que OOo peut lire le .doc que je vais m'en priver, par contre je n'envoie rien en .doc notamment parce que je ne voudrais pas qu'on m'en envoie (ce qui marche bien d'ailleurs).

Après je ne cache pas, cet article est une provocation, prendre la température de la communauté, voir les réaction et comment elle se sentirait une fois déstabilisé comment elle répondrait. Car non seulement, la communauté montre qu'elle est hypocrite, mais aussi qu'elle ne parvient pas se justifier de ses positions et de les assumer. J'ai réussi et j'en suis content, que les gens voient leur piédestal s'effondrer. On voit quand même que c'est un point fâcheux et que la plupart d'entre vous peines à assumer leur position car bon votre discours et ce que vous en faite, il n'y a aucune logique et je ne comprends pas que vous soutenez fièrement quelque chose qui tient dans la contradiction.

39. Le dimanche, janvier 4 2009, 21:54 par Poupoul2

Je comprends ton point de vue et la distinction que tu fais entre ceux qui disent utiliser un système libre et ceux qui ne le disent pas. Je suis moi-même un utilisateur d'ubuntu, conscient des possibilités non-libres offertes par ce système. J'utilise d'ailleurs ces possibilités, sous forme de drivers pour ma carte graphique ou de flash player. J'ai testé les autres solutions, qui ne me conviennent actuellement pas en terme de performances. J'y reviendrai parce que tester et finalement adopter, c'est aussi soutenir. C'est le choix que j'avais fait sur mon ancienne machine, en repassant de fglrx à radeon pour ma carte ati, puisque finalement, la perte de performances et de fonctionnalités était très minime. Ces possibilités sont la position que je défends : Celle de pouvoir choisir librement ce que l'on veut faire. Là se trouve la véritable liberté. Des projets tels que Gnash permettent ce choix, charge à l'utilisateur de les adopter ou pas en conscience.

Concernant Launchpad, je suis d'accord avec toi, au moins partiellement. D'abord parce que Launchpad est un outil de développement fort de projets libres. Il a entre autres grandement facilité la création de dépots personnels via les PPA. Ca n'est pour autant pas satisfaisant. Il me semble que Mark Shuttleworth en est conscient, puisqu'il a lui-même prévu que Launchpad serait disponible cette année sous licence open source (ce qui ne signifie pas pour autant libre) : voir http://arstechnica.com/journals/lin... C'est un point à suivre de très prêt. Il y a tellement de ressources disponibles sous Launchpad qu'il serait vraiment dommage que ce logiciel reste fermé, comme il l'est actuellement.

Mes 2 francs

40. Le dimanche, janvier 4 2009, 22:10 par Philippe

@Renault : le logiciel libre entre dans une phase de "mutation", pour preuve l'émergence de ces éditeurs plus ou moins open source : Talend, Alfresco, SugarCRM etc...
Des "perversions", il y en aura avec la prise en main du logiciel libre par des informaticiens (comme moi) qui n'ont pas grandis avec. Ce genre de discussion n'est pas prête de se tarir.
Personnellement, je dirais qu'il faut effectivement assumer le grand écart qu'il faut parfois faire pour forcer l'adoption; et le faire en toute connaissance de cause avec un but précis, connu de tous et sans faux-semblant. Sinon tu as raison c'est prendre le risque de se décrédibiliser.

41. Le dimanche, janvier 4 2009, 22:54 par louiz'

En lisant le billet de Renault, je me suis dit « Oh, il exagère, y'a pas tant que ça de monde qui défend le logiciel Libre sans l'appliquer à soi », et en fait, en lisant les commentaires, je me suis rendu compte que si. Et c'est catastrophique.

42. Le dimanche, janvier 4 2009, 23:27 par Bouska

Après lecture de tes commentaires Renault, je comprend qui tu cible exactement. Néanmoins, je pense que tu fais soit une opinion fausse des gens soit que tu vises une part infime de la communauté du libre qui est du plus hypocrite qu'il soit.

D'après ce que j'ai compris, tu vises les personnes qui dans un sondage "Pourquoi utilisez vous GNU/Linux (ou n'importe quel nom de programme libre) ?" et qui repondrait en numéro 1 "Parce qu'il est libre". Quand je parle de libre, je parle du libre philosophiquement. Là, tu auras deux (10) types de personne : celle qui y croit dur comme fer et qu'il l'applique et ceux qui sont hypocrite (surtout envers eux même) tout en utilsant consciemment et volontairementdu logiciel non-libre à coté.

Et là où je pense que tu fais une erreur c'est dans le nombre de personne qui votent cette option. Je pense qu'en grande majorité, il viendra après le numéro 1 voire très très après pour certain (nouveau) utilisateur : en gros, je pense qu'il y a plus de Linus ou assimilé dans le libre que de RMS. Quand je parle de assimilé, j'inclus toute personne qui aime un logiciel libre pour ce qu'il apporte (plus d'efficacité, une communauté, non géré par une entreprise, standard ouvert, etc..).
On peut refaire la même analogie avec l'écologie, les écologistes qui pronent l'écologie comme philosophie/mode de vie est qui à coté roule en 4x4, c'est une ultra-petite minorité. La plupart vont vers l'écologie pour ses bienfaits, sa logique dans le contexte globale.

Donc au final, ton message a le cul entre deux chaises, puisqu'on a l'impression que tu critiques des personnes qui auraient sûrement mis "Parce que c'est libre" dans le top 10 comme des hypocrites l'ayant mis en position 1. Et au final des critques envers la seconde catégorie rapporté à la première, ça donne des conneries :-) Et, si je t'ai bien comrpis, je t'approuve à 100%

43. Le dimanche, janvier 4 2009, 23:30 par -Steph-

Je trouve ton billet un peu extrémiste. De plus tu reproches à certains d'utiliser du matériel Apple alors que tu t'excuses d'utiliser une carte graphique Nvidia... Personne ne t'a obligé à l'acheter non plus.
Et puis dire que Torvald "se fout du libre" est un raccourci un peu faux.
Torvald a choisi une licence libre car il croit en la vertu qu'à le libre de permettre de produire du code de meilleure qualité.
Moi personnellement je me retrouve dans ce pragmatisme.
Si on veut promouvoir le libre, on n'y arrivera pas en faisant du libre pour le libre. Pour convaincre, le libre doit être meilleur que le propriétaire, être libre ça ne suffit pas.
C'est du reste pour ça que j'utilise une carte Nvidia avec ses drivers propriétaires, parce que malheureusement pour le moment, c'est ce qui marche le mieux sous Linux.

44. Le dimanche, janvier 4 2009, 23:49 par Renault

Steph, Désolé de te choquer mais Linus s'en fou du Logiciel Libre. Il voit OpenSource là où RMS voit liberté, c'est philosophiquement le même rendu, mais le point de vu diffère. Linus Torvalds voit ça comme un modèle de développement, RMS comme une raison d'être. Ce n'est pas pareil et l'attitude diffère. Torvalds voit des vidéos en Flash et s'en fou, il développe son noyau et il est heureux...

Puis comme j'ai dit, la carte nVidia je ne l'ai pas choisis, contrairement à une bonne aprtie des GNU/Linuxiens qui achètent les produits Apple consciemment, après je ne crache pas sur ceux qui l'ont depuis 5 ans et qui n'ont connu qu'hier la philosophie du Logiciel Libre, il ne pouvait le savoir.

@Bouska, oui et non. C'est déjà mieux que ton premier message mais je ne considère pas (exactement) que la catégorie que tu dénommes. Je ne dirais pas que l'argument du libre doit être le premier choix, car tout le monde dont moi veulent un truc qui fonctionne un minimum (mais dans le libre peu de choses ne fonctionnent pas vraiment et il est possible de les éviter pour certains). Je te citerais l'exemple de la communauté Debian par exemple qui en tout cas son reflet m'a toujours fait rire. J'ai souvent vu des debianneux troller à un point à ne pas nommer sur le fait que Firefox « n'est pas libre » mais qui après écoutent des fichiers MP3 et pas du OGG Vorbis ou vont sur des sites en Flash. Le discours ne tient pas, c'est ridicule de chipoter pour le cas Firefox mais faire pire à côté. C'est un exemple, je dirais même que de dire que « Fedora est une distribution libre et je l'utilise/aime pour ça » alors qu'après on installe du proprio sciemment, ça ne tient pas non plus. Pour moi c'est cette contradiction qui ne tient pas debout et que je dénonce ouvertement et le débat fait réfléchir, j'en suis content.

Après Bouska, blague à part, si tes amis refusent de te parler par un autre biais que MSN, est-ce vraiment des amis s'ils ne sont pas capables de faire la discussion ? J'ai remarqué en tout cas ce phénomène pour ma conversion et j'en suis content car j'ai remarqué que seuls avec les personnes à qui parler par ce biais est important ont fait le pas... Tu peux essayer c'est marrant. :p

45. Le dimanche, janvier 4 2009, 23:54 par Renault

Petite note que j'ai oublié.
Je vise cette catégorie de personne car ce sont ceux qui sont attachés à la liberté de logiciel qui permettent à sa sauvegarde. Ce n'est pas la mamie du quartier qui défend les valeurs du libre, ni qui s'en préoccupe. Ce sont ces extrémistes, ces personnes qui accordent une grande importance à la philosophie qui permettent à son maintient et sa sauvegarde dans le temps. Mais si ces personnes finalement succombent au propriétaire pour des raisons obscures parfois, qui va se mettre à défendre les valeurs du Libre ? N'est-il pas destiné mourir au profit du modèle OpenSource qui est une notion grandissante ? C'est un peu ça la problématique...

46. Le lundi, janvier 5 2009, 00:34 par -Steph-

Renault, tu dis "Linus Torvalds voit ça comme un modèle de développement", et bien rien que ça, c'est la preuve qu'il ne s'en fout pas. Il n'a pas choisi la licence GPL V2 par hasard, s'il s'en foutait il aurait pris une BSD...
La seule différence c'est que Linus a choisi la licence par pragmatisme, par rapport à ce qu'elle apporte techniquement, et non par "religion" comme le voudrait RMS.

47. Le lundi, janvier 5 2009, 00:54 par Renault

Mais c'est bien ce que je dis, que ça soit libre il s'en fou. Il se fou des libertés, tout ce qu'il veut c'est un modèle de développement efficace et le logiciel libre a fait ses preuves. Tu sais pendant un temps il voulait mettre sous licence propriétaire mais il a renoncé suite à des négociations de son hébergeur et a comprit que ça n'allait pas dans son intérêt. Après le choix de la licence GPL 2 tient uniquement dans le fait que GCC était son compilateur et qu'il trouvait ça bien d'utiliser la même licence. Il 'la dit lui même plusieurs fois, les valeurs du libre il s'en moque. Tout ce qui veut c'est que Linux soit protégé légalement et qu'on peut le développer à travers une communauté dont il a la responsabilité et la gestion et il en est content. Après les DRM, Flash, MP3 tout ça ne l'empêchent pas de dormir, c'est un combat dont il se moque éperdument... Il serait capable d'utiliser Windows sur un Linux si c'était possible et avantageux technologiquement...

48. Le lundi, janvier 5 2009, 01:15 par djib

Renault, suite à ta réponse (13) je pense qu'il s'agit de faciliter une transition sans douleurs. Ce n'est pas facile d'abandonner quelque chose du jour au lendemain. Je ne suis pas contre une démarche progressive.

49. Le lundi, janvier 5 2009, 01:17 par -Steph-

C'est justement la bonne façon de penser, utiliser le libre pour ses vrais avantages.
Il a choisi le libre justement parce que ça lui permettait de faire tout ça... Il l'a dit récemment dans une interview "Je pense que la GPL V2 est la meilleure licence". La GPL est basée sur le copyright, du coup ça lui permet de protéger Linux.
Il a déjà donné son avis sur les DRM, et il est contre, car il sait que c'est stupide et que ça ne sert à rien.
Il a aussi développé GIT pour remplacer Bitkeeper... Lorsqu'il ne pouvaient plus y avoir accès.
Utiliser windows sur Linux, non ça je ne crois pas, pas parce que c'est propriétaire, mais parce que windows ne l'intéresse pas.
Maintenant c'est clair qu'il ne va pas empêcher des boites de faire des pilotes propriétaire pour Linux, même s'il sait que ce n'est pas la meilleure façon de faire. C'est plus important d'avoir une solution pour Linux, fusse t'elle propriétaire, que pas de solution du tout.

50. Le lundi, janvier 5 2009, 09:28 par Kusa

Pour parler de Linus, Renault, tu parle souvent du matos Apple, tu oublie peut-être que Linus ecrit le noyau sur un Imac... Que la plupart des tests sont fait sur son powerbook etc. Le matériel n'est pas de mauvaise qualité, c'est juste que c'est la propriété d'une multi-nationale et que c'est surement ce qui te gêne.
Pour ma part je dirais que pour faire avancer le libre, il faut savoir vivre avec le propriétaire car les solutions propriétaires ont avancés plus rapidement que les solutions libres, mais continuer d'améliorer les solutions libres, de travailler ensemble pour les faire avancer.

51. Le lundi, janvier 5 2009, 12:32 par aliou

Merci pour ce billet !

Il est toujours bon de rappeler que dans logiciel libre ,
c'est le mot libre qui est le plus important .

Et de plus en plus nécessaire .

52. Le lundi, janvier 5 2009, 14:19 par kao

Je n'ai pas tout lu, et je ne sais pas si cela a été évoqué mais il me semble qu'Adobe avait annoncé la libération des spécifications du flash.

http://www.pcinpact.com/actu/news/4...

C'était une réaction directe à l'apparition de Sylverligth
Par contre, je ne sais si cela a été suivit dans les actes....

En tout cas, j'aime bien la réflexion qu'engage ce billet.
Bonne continuation
A+

53. Le lundi, janvier 5 2009, 14:39 par MrTom

On est cuit ! Même RedHat utilise du flash sur leur site : http://www.redhat.com/videos/

54. Le lundi, janvier 5 2009, 14:59 par -Steph-

On est cuit ! Même RedHat utilise du flash sur leur site : http://www.redhat.com/videos/

Oui mais ils proposent aussi un lien ogg ;)
Et puis il faut bien attirer le chaland... Celui qui n'utilise pas forcément un OS "libre".

55. Le lundi, janvier 5 2009, 15:02 par MrTom

Et voilà on retombe dans le même débat... ajuster le curseur entre totalement libre et totalement utilisable sans effrayer le chaland comme tu dis... Proposer une base entièrement libre et laisser le CHOIX a l'utilisateur d'en faire ce qu'il souhaite est, d'après mois, un bon modèle. Viva Fedora :)

56. Le lundi, janvier 5 2009, 15:21 par -Steph-

Franchement c'est faire tout un foin pour pas grand chose.
Je pense que le top, lorsque Firefox 3.1 sera disponible pour les masses sera d'afficher la vidéo en fonction des préférences de l'utilisateur (à définir au préalable), le lien ogg pour celui qui veut, et un lien Flash pour les autres.
Cela dit, même un utilisateur de FF 3.1 pourra préférer avoir du Flash si ce dernier utilise du H264, qui est plus performant qu'Ogg/Théora...

57. Le lundi, janvier 5 2009, 16:54 par Jeepy

Bonjour Renault,

Écoute j'ai lu ton message et je trouve que tu te trompe sur un point très important, et ce point s'appelle : "la cohérence". Et ton exposer est miné par cette croyance qu'il faudrait être "cohérent"

Je peus d'ailleurs te donner un autre mot pour cohérence :"Discipline"

Alors tu vas me dire c'est quoi le rapport entre "cohérence" et "discipline"; alors je vais te donner un exemple.

J'habite à Dijon et j'ai lu des choses très intéressante sur l'écologie, je vais donc dans mon supermarché préféré et je cherche des produits BIO.

Je cherche un lait BIO et je n'en trouve pas, j'achète donc un lait "non BIO"

On vas appeler cela du "pragmatisme"

A ce moment là si je discute avec quelqu'un et que je lui dit que je trouve l'écologie "super" sans doute vas t'il me demander si je bois du lait BIO.

De là je lui répondrais que "NON", alors il me dira que je ne suis "pas cohérent"

Il utilisera alors le fait que je ne suis pas "cohérent" pour s'éviter à lui même toute recherche d'autres modes de vie.

Et moi je rentrerai chez moi en me fouettant quatres ou cinq fois.

Deuxième cas, je vais voir le producteur de lait qui habite non loin de chez moi et je lui demande si il a du lait BIO, il me dit que non. Je lui demande si il pense se mettre à fabriquer du lait BIO un jour et il me dit qu'il n'existe pas encore de marché pour le lait BIO. Donc du coup il ne cherche pas à faire du lait BIO.

On vas appeler encore appeler cela du "pragmatisme"

De là certain discours pourrais se développer et dire : Il faut être pragmatique ! Mais être pragmatique, est-ce : se résigner et trouver des excuses ? Ou alors est-ce : Pour le moment j'ai pas le choix mais dès que j'ai d'autres possibilités je ré-évaluerais la situation. Et j'essaye avec d'autre de trouver les nouveaux agencement qui créent d'autres possibilités.

Donc tu dois bien t'en douter, je suis plutôt partisan du deuxième choix. Je parlerais en ce sens : D'agencement et d'utopie.

Disons que l'utopie est mon objectif et l'agencement mon chemin.

Chaque jour je dois faire des choix, je ne suis pas libre de faire "ce que je veux" , contrairement au dicton qui dit "Quand on veux, on peut", je préfère : "Quand on agence bien on crée des possibilité-es"

Il en vas de même du logiciels libres, dans certain domaine il manque des "briques" pour créent des agencements uniquement constitué de Logiciels Libres, alors j'utilise des logiciels propriétaires. Mais dès que je peut j'utilise des logiciels libres, dès que l'alternative est possible.

Dans le cas du format flash par exemple, dès que firefox supportera ogg en standard , cela créera de nouvelles possibilités d'agencements.

J'espère que je me fais comprendre, au cas ou je te ferais des précisions.

Tout ça pour dire que effectivement la cohérence est une forme de discipline car si l'on "croit" à la cohérence c'est que l'on "croit" que l'homme est libre...

Cependant l'homme n'est pas libre. Et il est encore moins libre quand il pense l'être,car il fin d'ignorer toutes les déterminations qui existe dans sa vie.

Mes amitiés

Jérôme

58. Le lundi, janvier 5 2009, 23:43 par lolovroom

@Jeepy

Pas d'accord avec tes exemples.
En effet, de ce que je peux comprendre de l'article, et en reprenant ton image avec l'ecolo et le lait :
Si ya pas de lait bio au supermarché, tu vas à l'epicerie. Si il n'y en a toujours pas, tu vas chez un producteur, et si vraiment c'est pas possible, il te reste toujours le choix entre acheter la vache, le pré, le seau et le tabouret (tu peux aussi fabriquer le tabouret) ou bien te passer de lait, c'est pas vital.

Tout comme il n'est pas vital de regarder les videos sur youtube.
En fait si on y pense, il y a 15 ans, le "vrai" défenseur du logiciel libre, il pouvais tellement rien faire avec sa machine, qu'il passait tout son temps à programmer des softs pour enfin pouvoir faire quelque chose. Du coup cela a fait avancer le logiciel libre. Aujourd'hui comme il a plein de truc a faire avec son PC, il doit convaincre des potes de devenir des defenseurs du logiciel libre car sinon, l'evolution vas ralentir. Et c'est bien là où je trouve que cet article a du sens car les gens qu'il a convaincu, ne jouent pas vraiment le jeu mais se revendiquent d'être des gens super bien toussa...

Après, tous les gens qui comme moi utilisent des logiciels libres ET proprietaires et font la promotion du libre ne peuvent pas être que des suppos de satan. Nous apportons modestement notre contribution quand même lorsque nous expliquons qu'il existe des alternatives libres et viables à certaines solutions proprietaires. Cela aide au moins à créer le marché.

Laurent, pas un vrai libriste pour deux sous.

59. Le mardi, janvier 6 2009, 11:41 par Jeepy

lolovroom, il n'y as pas vraiment désaccord entre ce que dit l'article et ce que je rajoute (sur l'intention de l'auteur). Ce que je dit c'est que l'on ne fait pas toujours ce que l'on veut, que les choses ce font par étapes. Allez reprenons l'exemple que tu donnes.

@@ Pas d'accord avec tes exemples.
En effet, de ce que je peux comprendre de l'article, et en reprenant ton image avec l'ecolo et le lait :
Si ya pas de lait bio au supermarché, tu vas à l'epicerie. Si il n'y en a toujours pas, tu vas chez un producteur, et si vraiment c'est pas possible, il te reste toujours le choix entre acheter la vache, le pré, le seau et le tabouret (tu peux aussi fabriquer le tabouret) ou bien te passer de lait, c'est pas vital.@@

Bien sur que tu as raison, tu peut procéder ainsi, mais chaque étape qui t'éloigne de ton objectif "avoir du lait bio" par exemple, chaque étape est une possibilité pour toi de ne pas aller plus loin.

De plus, ce qui te permet d'aller aussi loin dans cette recherche, c'est que ton désir est suffisamment grand. On as tous pas que ça à faire dans la vie, le temps est compté dans une semaine. Chacun à ses priorités.

Alors bien sur qu'il faut que certains prennent le temps de faire ce travail, mais ce que je veux dire aussi c'est que l'on as pas tous le temps de faire ce travail.

Par exemple, celui qui décide de produire BIO sont lait, il doit passé beaucoup de temps avec ses vaches, à travailler, à se former, à vendre sur les marché, à faire évoluer les choses vers du BIO etc.

Lorsque il arrive à rencontrer quelqu'un qui fait du logiciels libres, il n'aura pas forcément le temps de s'occuper de ça. De plus pour lui l'outils informatique sera un outil, un utilisable, il faudra lui explique c'est quoi cette liberté dans cette objet technqiue ... Ce qu'il voudra c'est un ordinateur qui marche avec des logiciels qui lui permettront de faire son travail. Bien sur il sera d'accord avec toi (si tu lui explique bien ...) et trouvera les logiciels libres super mais il ne sera pas forcément prêt à passer au libre si les logiciels libres qui correspondent à son activité n'existe pas et alors que tout ceux qui peuvent l'aidé en cas de problème sont sous windows et connaissent que ce système.

Il lui faudra trouver des personnes qui on suffisamment de temps et/ou qui trouve ça suffisamment intéressant et passionnant, et qui pourront soit créer le logiciel qui faut à cette personne, soit faire des recherches à sa place ...

Pour tout te dire, c'est ce travail que je réalise chaque jour dans mon activité : http://www.informalibre.fr

Mon travail c'est faire les installations de GNU/Linux sur les ordinateurs, faire le support technique après, renseigner sur les logiciels intéressants.
En faisant ça je crée de nouvelles possibilités au gens.

Après ma passion c'est l'informatique, eux c'est autres choses.

Si a un moment il veulent voir des vidéos sur "youtube", je vais pas leur dire : Débrouiller-vous

Il se trouve que le monde du logiciel propriétaire est capable d'innover et de créer des logiciels extraordinaires. Les gens désire alors aller sur youtube pour voir des vidéos et ils doivent avoir "flash", c'est comme ça.

Tant qu'il n'existera pas d'alternative à "youtube" mais en logiciel libre, tu peut pas les disputer parce qu'ils vont sur ce site. Et même après car il n'y aura pas forcément les mêmes vidéos ...

Et puis qui sommes-nous pour dire que voir les vidéos sur "youtube" est moins important qu'utiliser des logiciels libres ? Chacun à son importance. (Pendant que j'y suis, aller voir ce site il est super et j'en fait la promotion http://tvbruits.org/ Je conseil à tous de mettre leurs vidéos sur ce site ...)

Pendant ce temps là ses personnes innovent peut être dans des domaines qui te sont étranger et sur lequel tu ne fais rien ? Et sur lequel tu n'as peut être rien à faire.

On ne peut pas adhérer à tout ce qui se fait "d'alternatif" par la seul volonté, il faut le désire de le faire. Et le désire n'est pas une chose qui se décide.

Autrement dit, tu ne sais pas pourquoi tu est ou pas passionné par les logiciels libres, de même que celui qui est passionné de couture ne c'est pas pourquoi il adore ça. (pour lui ça peut être une stupidité d'acheter des pulls tout fait, il peut ne pas comprendre pourquoi tu ne prend pas le temps de faire le pulls toi même ... )

Si tu essayes de te passionné par "volontarisme" tu ne peut arriver qu'a des choses peut intéressante car très ennuyeuse.

Enfin, voila mon point de vue.

Mes amitiés

Jérôme

60. Le mardi, janvier 6 2009, 13:14 par Strider

C'est vraiment le genre de billet qui montre les limites de la communauté du libre ...
Je n'utilise pas Linux (comme OS principal) depuis très longtemps et pourtant je ne suis pas resté très longtemps dans le camps de Stallman ...
Oui c'est un mec sympa, qui a de très bonnes idées et qui a fait avancer la cause mais au bout d'un moment il faut y aller mollo sur l'intégrisme qui peut devenir un frein au développement du libre plus qu'autre chose.
Aujourd'hui je me reconnais bien plus dans les façons de penser de personnes comme Eric Raymond, Torvalds ou Shuttleworth qui défendent bien mieux la philosphie du libre car ils sont en phase avec la réalité.
On ne fera pas avancer la cause du libre en boycottant toute solution propriétaire (au contraire en agissant comme cela nous creusons notre propre tombe). Le libre gagnera en se montrant meilleur que ses alternatives proprios : c'est le cas pour Firefox, Apache, le noyau Linux et beaucoup d'autres logiciels.

Moi aussi je suis le premier a dire que Flash est une merde, mais pas parce qu'il est proprio mais parce qu'il utilise 100% du CPU pour lire une pauvre video basse qualité. Bien sur, on peut facilement déduire que Flash est si peu performant a cause de sa licence proprio, mais le problème ce situe avant tout sur son manque de performances. Il y a la une formidable opportunité pour le logiciel libre et personne ne la saisi.
Ca ne m'a pas l'air si compliqué de faire une page Web qui demande un lien youtube ou dailymotion, qui execute un script qui telecharge et converti en ogg la video en question et qui la met sur une plateforme de partage video libre... Et pourtant personne ne l'a fait.
Non, au lieu de ca, certains préfèrent dire que les plateformes de partage video sont totalement inutiles. Je suis désolé mais si un pote m'envoie un lien Youtube et que je lui sort que je ne peux pas regarder cette video pour des raisons idéologiques, j'ai l'air d'un con, pas d'un valeureux défenseur des valeurs du libre.
Si en revanche je prends son lien et que 5 minutes plus tard je lui montre la même video sur un autre site mais qui ne mette pas son dual core a genoux alors la je vais être pris un peu plus au sérieux.
Pour les drivers l'argument est totalement invalide, pourquoi se plaindre d'avoir du code proprio gentiment mis a disposition par sa distribution favorite quand on sait que de toutes manière le matériel lui même contient de toutes facon du code fermé (BIOS, ROM, Firmware , etc ...).
C'est bien joli de vouloir du matériel ouvert mais ca n'existe pas, ou alors si vous voulez une machine 100% libre la seule solution est d'acheter un XO Laptop d'OLPC. J'en ai un et je peux garantir que c'est pas la fête tout les jours avec ...
Après il y a la question des formats. Si le mp3 est propriétaire alors pourquoi l'encodeur LAME est il en GPL ? Ici, on ne parle plus de licence mais de brevets (a noter que le brevet sur le mp3 arrive bientôt a son terme). Même chose pour le DVD, DeCSS est libre mais le DVD est soumis a des brevets restrictifs. En résumé, utiliser ces logiciels ce n'est pas utiliser du proprio mais violer des brevets (et en France c'est légal, pour des raisons d'interopérabilité).
Après les formats, il y a aussi les protocoles qui viennent se rajouter. Vouloir boycotter tout protocole propriétaire est complètement irréalisable malheureusement. Le simple fait de posséder un téléphone portable c'est montrer sa dépendance vis a vis des protocoles fermés...
Se refuser de les utiliser c'est se couper du monde et surtout empêcher de communiquer a leur utilisateur l'existence de solutions alternatives ouvertes.
Voila, ça m'énerve qu'on puisse venir me dire que sous prétexte que j'utilise quelques bricoles propriétaires que mon engagement vis a vis du libre ne veux plus rien dire.

61. Le mardi, janvier 6 2009, 14:03 par -Steph-

+1 au post de Strider qui résume parfaitement ma façon de penser.
La seule façon efficace de promouvoir le libre, est de faire en sorte qu'il propose une alternative techniquement meilleure aux solutions propriétaires.
C'est la meilleure façon de démontrer qu'avoir l'accès aux sources présente un réel avantage, même pour des gens qui ne sont pas informaticiens.

62. Le mardi, janvier 6 2009, 15:13 par Grummfy

Le problème c'est, pour changer d'exemple prenons le PDF, format ouvert mais pas libre, si j'utilise le lecteur de chez adobe, je ne fait pas progresser le libre puisque je ne vais pas rencontrer de bug ou de difficulté à l'utilisation d'un logiciel libre (tel que evince par exemple).

Idem avec le flash si j'utilise le lecteur d'adobe (bon ici adobe s'en prends 2 fois je m'excuse) je ne fait pas progresser es projet tel que gnash (issue de chez gnu ...). A noter, que Adobe fait de plus en plus de chose vers l'open source et un petit peu pour le libre.

Faire progresser, le libre c'est cela aussi.

63. Le dimanche, janvier 11 2009, 17:15 par maceo

Bonjour Renault,

tu as raison sur un point: ces quelques bricoles propriétaires pour l'instant nécessaires à notre vie numérique sont énervantes quand on est convaincu des avantages du libre. Mais dans la vraie vie, on fait quoi ?
Je me refuse à utiliser un autre OS que GNU/Linux, mais je ne veux pas pour autant avoir une basse définition ou rater le dernier clip de daniel trezeguet en ligne sur dailymotion. Pour être sous Linux depuis pas mal de temps, je peux te dire que les choses évoluent et dans le bon sens et cela parce que les gens acceptent un mix libre/proprio. N'avoir que des distribs 100% libres n'aurait pour conséquence que de réduire drastiquement le nombre d'utilisateurs et la plupart des actuels linuxiens seraient sous windows ou mac. Eh bien je préfère voir des machines libres à 98% plutôt que proprios à 100%.
J'ai commencé à utiliser Linux en double boot parce qu'il fallait windows pour la bureautique (au travail il est difficile d'échanger des .tex avec le pékin moyen) et pour les sites en flash (encore lui). Pour aller sur le réseau MS avec les autres il fallait aussi rebooter sous windows. Pour le multimédia en général -> reboot. Bref, à part le web en pur HTML notre OS libre n'était pas d'un grand secours en tant que machine de bureau. Depuis Openoffice est né et a bien grandi, adobe a sorti une version Linux de son player, Samba est arrivé. Des lecteurs multimédias fonctionnent même si certains codecs proprios sont nécessaires pour échanger avec le reste du monde. Bref, on avance et petit à petit si le modèle du libre est effectivement supérieur techniquement comme bon nombre d'entre nous le pensent, il finira par s'imposer dans les domaines qui lui résistent pour le moment. Il faut être patient mais je suis certain que ça viendra tant l'évolution récente va dans ce sens.
Un petit lien pour la route: http://formats-ouverts.org/blog/200...
Sans parler d'ATI qui semble de plus en plus enclin à donner les spécifications techniques de ses cartes, ouvrant la voie à des pilotes libres.
Courage, les briques propriétaires qui restent s'usent peu à peu... mais cette évolution n'aurait jamais eu lieu si dès le départ les utilisateurs avaient refusé d'utiliser un OS mélangé avec du propriétaire. Ils n'auraient pas testé ni envoyé de rapports de bogues, ni développé aucun soft.
Franchement le monde n'est pas idéal mais c'est quand même mieux que si c'était pire (© Coluche)

64. Le mardi, janvier 13 2009, 17:46 par Elijah

Hello, j'ai du mal à concevoir cette attitude du 100% libre... Idéologiquement ça a l'air sympa, mais en pratique c'est impossible, et si on commence à essayer de s'en rapprocher, on devient un peu extrémiste. C'est comme si j'essayais d'être à 100% écolo, j'achète des ampoules basse consommation, mais j'utilise quand même de l'électricité nucléaire ? Je génère mon électricité en pédalant ? Je m'habille en sac poubelle recyclable, j'habite dans une grotte et je mange des racines ?

Avoir du logiciel 100% libre, c'est pareil. C'est une vue de l'esprit, un peu plus facilement atteignable ponctuellement, mais on se coupe alors de tellement de choses...

Le libre, ça devrait rester un moyen, pas un but. Ceux qui le conçoivent comme un but ne peuvent qu'être déçus...

Un moyen de quoi alors... Un moyen d'avoir des logiciels ouverts, performants avec une communauté de gens motivés par l'envie de faire mieux et pas de gagner plus de fric.

Ca n'empêche pas qu'il y a aussi des gens motivés qui font aussi de super logiciels mais qui gagnent leur vie avec, et qui ont besoin de ça pour manger.

Et puis surtout, on sait bien que si les logiciels libres faisaient une scission nette avec les logiciels payants en interdisant par exemple tout interopérabilité, ils se tueraient eux-mêmes.

Je me vois bien essayer de vendre une Ubuntu à un ami en lui disant, c'est super mais :
Ta carte nvidia ne sera pas supporté.
Tu ne pourras pas te connecter sur msn.
Tu ne pourras pas lire les .doc / .xls ou .pdf qu'on t'envoie
Tu ne pourras pas écouter tes mp3 ou lire tes DVD
Tes sites webs préférés seront sans flash

Vous croyez vraiment que Linux se serait frayé un chemin jusqu'au marché des netbooks s'il était pas capable d'utiliser un minimum de technos propriétaires ?

L'avenir passe par l'ouverture, et il faut être plus ouvert que les gens fermés (comme les gens de Microsoft), on est ouvert à leurs technos, et eux n'ont qu'à pleurer car c'est comme ça que Linux grignotera petit à petit des parts de marché.

Après, certains s'en foutent peut-être des parts de marché Linux, moi, je pense que c'est important, car un jour, j'ai envie de pouvoir faire sauter mon dual boot, celui que je garde parce que ma copine chat sur msn + webcam avec ses parents, parce que je veux jouer à un ou deux jeux sous windows (je suis pas fan de xmoto), parce que le NAS que je vais bientôt recevoir ne peux s'initialiser sous Linux etc etc...

65. Le mardi, janvier 13 2009, 18:54 par Renault

Pour les deux derniers commentaires, vous oubliez des aspects : des alternatives existent et méritent d'être promus !

Car c'est beau de voir les vidéos avec Dailymotion, de vouloir une haute résolution tout ça. Mais cela est possible sans propriétaire de même que d'écouter ses musiques sans utiliser des codecs moisis car vieux et obsolètes en plus d'être détenu et maitrisé par une entreprise commerciale...
Les vidéos, on a jamais eu besoin de Flash pour en montrer, pourquoi cela changerait ? Puis en quoi nVidia est la seule boîte à faire des cartes graphiques potables ? Encore une fois, il y a des alternatives qui ne contraignent pas le quotidien et cela sans empiéter sur le libre et sa philosophie.

Puis Elijah, ton discours est un brin biaisé. Un écolo n'est pas une personne qui ne pollue pas. Car vivre sans polluer c'est impossible, tu pollues forcément ou alors tu ne vis pas. Mais un écolo pollue et il le sait, polluer n'a d'ailleurs rien d'incompatible avec la nature mais leur but est de diminuer le gaspillage excessif car il faut l'admettre que l'on gaspille des ressources inutilement. C'est ça qu'ils veulent, qu'on réduise cette consommation en trop, qu'on change en d'énergie plus saine pour la Nature mais ils savent que la pollution 0 n'existe pas. Et être un écolo est possible, des milliers de gens le font, car la philosophie écolo n'est pas la pollution 0 mais éviter d'en faire pour rien au final...
Le Logiciel Libre peut être utilisé sans contrainte à 100%, certains de vos besoins urgents ont des alternatives libres, existantes et fonctionnelles et d'autres n'ont rien d'insurmontable. Flash, MSN, carte graphique, DOC, MP3, etc. Tout ça il y a des alternatives qui existent et qui fonctionnent... C'est ça le truc, vous ne demandez pas l'impossible car ça existe déjà, que demandez de mieux ? Vos prétextes sont pour la plupart futiles car finalement vous refusez de quitter un « confort » au nom d'une idéologie. C'est comme si un écolo disait qu'il voulait garder sa lampe halogène pour éclairer son salon... Des lampes basses consommations existent et fonctionnent donc pourquoi ici vous mettez l'idéologie derrière vous alors que vous adorez celle-ci ? C'est ça que je ne comprends pas, en un minimum de temps et d'investissement on peut surmonter ce que vous décrivez... Puis encore une fois, je m'en fou de votre tonton Robert ou copain qui veut du proprio, s'il veut en utiliser qu'il le fasse et tant pis pour lui. Je parle de vous, adorateurs du Libre qui résistez encore à la philosophie libre...

Puis j'ajouterais, ne confondons pas libre/gratuit et proprio/payant. Un logiciel libre n'est pas forcément gratuit et des gens vivent et se nourrissent du logiciel libre. Red Hat par exemple ? Mozilla ? Mais non, c'est bien connu, seulement le propriétaire permet de gagner de l'argent et de faire vivre des gens...

66. Le mardi, janvier 13 2009, 19:16 par nookie

@Elijah On ne vit tout simplement pas dans le même monde. Dans ton monde, le nombre de possibilités qu'on t'offre, la popularité d'une solution sont les façons de mesurer la qualité de tes activités informatiques. La liberté se résout à un grand nombre de choix. Tu te sens plus à l'aise dans un catalogue qui balaye un rayon assez large.
Dans mon monde, ma tête ou ce que tu veux, ces critères importent peu. La liberté se défini comme la possibilité de créer soi même les choix. Influer sur eux, les maitriser.

Avoir une carte nvidia qui fait tourner des jeux commerciaux répétitifs et mal codés pour prendre plus de ressources, être sur un réseau social qui se fait une joie de posséder les données personnelles des gens, discuter sous controle et espionnage d'une grosse société. Tous ces aspects ne percent pas dans mon esprit, ne me font pas envie et ne sont pas compensés par une fonctionnalité dont je serais dépendant. C'est ma vision, je n'ai nul besoin de la répandre, je m'étonne simplement de la tienne. N'oublions pas non plus que nous pouvons vivre sans technologie (ça a même été fait il fut un temps, genre il y a 30 ans et avant. c'est fou). On est pas vraiment dépendant de la technologie. Ne pas avoir la possibilité de consulter les nouvelles de ma famille sur facebook ne m'empêche pas de respirer. Je ne me résous pas à utiliser une messagerie instantannée pourrie parce que les autres l'utilisent ou parce que c'est le seul moyen de discuter. Le fait est que ça n'est pas le cas en plus. Il existe des alternatives. Je "milite" pour un monde numérique qui me plait. Si tu ne le comprends pas c'est que tu n'as jamais eu d'idéal. Le facteur social est souvent mis en avant dans les argumentations du même genre que la tienne. Je ne me sens absolument pas exclus. Je n'ai pas besoin qu'une masse de gens fassent la même chose que moi pour être satisfait. Quelques gens sympa, ça me suffit. Le paysage est au contraire plus clair, il est plus facile de connaitre les gens quand on se trace un chemin personnel.

Tu parles de moyens et de buts. Mon but étant de me faire plaisir, me priver (je ne le vis pas comme une privation :) ) des choses auquelles je n'adhère pas me fait plaisir. Mon moyen, ou plutôt mes moyens : le libre, les échanges, le naturel, le détachement. Je me fous de ne pas pouvoir lire le .doc, ça ne me plait pas et puis si la personne qui me le fournit est sympatique, elle comprendra que je ne veuille pas me casser en 4 pour le lire. Les livres, les réseaux de peer to peer et le cinéma me satisfont. La culture n'est pas uniquement au bout d'un DVD produit par des truands. Les sites en flash...quels sont ceux qui en valent la peine...je n'en vois pas. Je ne vais pas sur youtube, ça ne me change pas grand chose, ou plutôt si, ça change tout, je vais ou je veux.
Le libre, à mon gout, ce n'est pas un espèce de compromis ou on ne bouge pas et picore à droite à gauche quelques améliorations pour son super système proprio. C'est plutôt un changement radical de façon de penser. On oblige rien, on laisse faire, on donne des outils et en retour...rien, juste le plaisir et aussi l'accès aux contenu de la communauté, mais ça tu l'as même sans participer;) . Le plaisir ne fait pas gagner de fric. Ah bah oui il faut bien manger, gagner sa croute. Et bah c'est justement ça le truc, le libre s'inscrit dans une mouvance plus générale. Manger des légumes produits pas loin de chez toi. C'est pas cher. Y a même des mecs assez fou pour s'auto organiser et les distribuer dans les villes (les AMAPS). De la même façon, je ne me fais pas chier à installer ntfs-3g pour un FS qui pue. Enfin je vai peut être arrêter la mon discours un peu long à mon gout.
Je conclurai par : Merci Renault pour ton post. Criticable mais qui enflamme les gens et crée un espace de discution public.

67. Le mardi, janvier 13 2009, 21:20 par Patator

Tout à fait d'accord avec vous, sur la théorie.
Car avoir une messagerie instantannée avec aucun de mes potes dessus ça ne m'interresse pas des masses (mon but est de discuter avec mes potes, pas de discuter avec des inconnus au bout du monde).
Certes on peut demander à nos potes de passer à Jabber.
Sauf que j'ai essayé et qu'à part un ou deux curieux les autres nen ont tout simplement aucune envie puisqu'ils n'en voient pas particulirement l'interet(pour eux).
Je leur ai pourtant expliqué par mail les raisons de mon choix, les alternatives possibles et liens correspondants.
Tout le monde m'a felicité sur la qualité explicative de ce mail.
Mais personne n'a franchi le pas.
Firefox et OpenOffice n'auraient jamais le succès quils ont s'ils étaient restés fermés dans une philisophie 100% libre certe belle mais peut etre un peu trop naive.
Ce qu'il faut comprendre c'est que pour faire changer les choses il faut avoir un certain rapport de force.
Tant que IE et MS Office seront dominant, ce sont eux qui dicteront leur loi.
A partir du moment ou Firefox et OpenOffice auont acquis un certains point ils pourront à ce moment là imposer leurs propres solutions technologiques.
Cela s'appelle une période de transition, ou la progressivité.
A vouloir trop défendre le libre vous allez le laissez dans son précarré et peut etre le tuer.
Mais bon vous serez en accord avec vous même je vous le concède.
La question se résume donc à vouloir un système 100% libre utilisé par une poignée de passionnés ou un système globalement libre, qui utilise pragmatiquement des solutions propriétaires pour se developper et infiltrer le grand public pour finallement s'imposer et imposer ses choix, libres cette fois.

68. Le mardi, janvier 13 2009, 21:32 par Renault

Patator, je t'explique un peu plus tu permets ? ;)
On peut être en désaccord, j'en suis conscient, mais si aucun de tes amis n'osent franchir le pas, est-ce que ce sont des amis avec qui discuter est essentiel ? Je vais te citer ma propre expérience, moi j'ai dit, noir sur blanc que je migrais sous Jabber exclusivement. Entre 2 et 5 amis m'ont suivit et j'ai remarqué que c'était à eux seuls 90% de mes conversations, le reste de ma liste avaient peu d'intérêt pour moi et moi pour eux. Si pour tes amis tu es un contact important, ils franchiront le pas, après tout ce n'est aps dur ni long à faire ni même trop contraignant. Si tes amis ne sont pas capables de faire un effort pour toi, pourquoi toi tu dois faire un effort pour eux et de renier le libre juste pour discuter avec eux ? D'autant que je te dirais, le courriel, téléphone, IRL ou même IRC existent encore et ça peut suffire pour beaucoup de conversations longues distances...

Après tu cites un mauvais exemple, Firefox est 100% libre et cela ne l'a pas empêché d'être le Logiciel Libre le plus utilisé du monde. Pour OpenOffice.org je ne suis pas entièrement d'accord bien que cet argument soit quand même valable dans beaucoup de cas. Mais est-ce que par le fait que tu as OpenOffice.org tu écris des .doc ? Non, pour moi il ne faut pas tomber dans ce piège car on conforte la suprématie de Microsoft qui en plus donnera à ses utilisateurs bientôt de l'OpenDocument donc la question ne se posera même plus : l'OpenDocument redeviendra la norme qui a été choisie et adopté par les organismes comme il se doit.

Je n'ai rien en plus contre OOo, pour certaines tâches je l'aime bien et je l'utilise. Mais je te citerais l'exemple du MP3, pourquoi garder ce format alors que le OGG est là et que son utilisation ne gène personne car après tout vous lirez vous seul cette musique ou au pire vous pouvez demander à l'autre personne d'installer le bon plug-in (ce qu'il fait pour des tas de codecs donc pourquoi pas celui là ?). On peut y renier, petit à petit, si on aime le libre c'est possible et cela ne gène finalement personne... Après je pense qu'il faut savoir accepter son idéologie. Je vais faire une allusion absurde mais regarde la religion, je connais des personnes très croyantes qui vont à la messe tous les dimanches. Parfois ils en ont marre mais y vont par conviction, ils sentent ce devoir d'y aller même si ça ne leur fait pas particulièrement plaisir. Ici c'est pareil, certaines des fonctionnalités, possibilités que vous décrivez ne sont ni vitales ni non plus impossibles avec que du Logiciel Libre. Je pense que si on aime quelque chose, en particulier une idéologie, on doit être capable de la respecter au mieux que possible...

69. Le mercredi, janvier 14 2009, 10:20 par -Steph-

Renault, tu te demandes :
Puis en quoi nVidia est la seule boîte à faire des cartes graphiques potables ?

Nvidia a simplement la meilleure implémentation d'OpenGL à l'heure actuelle, ils ont également un gestionnaire mémoire qui marche et qui permet d'utiliser la composition et des applis 3D en même temps, sans que ça se mette à bugger. Ils ont également le meilleur support de la lecture vidéo (ils supportent XV même avec la composition). Et maintenant ils proposent même la meilleure solution de décodage sur GPU avec leur lib VDPAU, qui est en train d'être supportée par tous les players libres (xine, mythTV, ffmpeg, mplayer, et bientôt VLC).... Intel et ATI sont encore loin de proposer la même chose.

Donc on en revient toujours au même problème... Soit tu supportes les solutions 100% libres et tu te prives d'un tas de fonctionnalités, et/ou te contentes de performances médiocres, soit tu fais une concession et tu achètes une CG avec un pilote proprio mais qui marche et qui est performante.

Bon maintenant, tout le monde n'a pas besoin des performances et/ou d'un support correct de la 3D et de la vidéo, c'est à chacun de faire son choix. Mais personnellement j'apprécie qu'une solution complète et performante existe sous Linux, malgré le fait qu'elle soit propriétaire, elle nous donne au moins un choix supplémentaire.

70. Le mercredi, janvier 14 2009, 12:00 par Elijah

@Nookie
Tu te trompes sur le fait que je n'ai pas d'idéal, ce n'est pas parce que je ne partage pas le tien que je n'en ai pas, et si j'ai un idéal pour le paysage informatique, et pas uniquement pour mon paysage informatique, c'est : prendre le meilleurs des deux mondes, le libre et le pas-libre.
Ton idéal te pousse à vouloir une solution 100% libre, en ce sens, tu te places en grand défenseur du libre et comme Renault, tu es sûrement attristé du fait que beaucoup comme moi n'hésitent pas à picorer à gauche à droite du propriétaire (parfois bien codé, parfois mal, parfois fliqué, mais chacun trouve midi à sa porte non ?), excuse mon interprétation peut-être un peu rapide de ton commentaire, mais tu dis bien être étonné de ma vision, que pourtant partage plus ou moins une grande partie des utilisateurs de Linux. La tienne en tout cas est bien noire quand tu décris les logiciels fermés / propriétaires. Tant que l'idéalisme n'est pas dangereux, j'évite de le juger, et dans un sens, les gens comme toi font avancer la communauté open source, et sont plus un moteur qu'un danger pour elle, je pourrais vous reprocher votre manque d'ouverture, comme apparemment vous pouvez reprocher aux gens comme moi une trop grande ouverture sur tout et n'importe quoi.

Par contre oui, nous ne sommes pas du même monde comme tu le dis, dans mon monde à moi, je ne connais qu'une très très faible minorité d'idéalistes du monde open source, mes contacts sur ... (msn oui je l'ai dit) sont principalement ma famille, ma belle famille, quelques amis. Ils ne m'ont pas attendu pour s'équiper, ils ne m'ont pas attendu pour avoir des contacts msn, et si je le voulais, je ne pourrais pas changer ça. Dans mon monde à moi, mon beauf achète Adibou pour ses gamins. Dans mon monde à moi, on va m'offrir un DVD pour noël. Dans mon monde à moi, un ami (qui ne connait que msn et qui se fout de l'informatique) va me montrer par la webcam sont enfant qui vient de naitre (voilà une des raisons qui fait qu'à l'instant précis où il tient son bébé dans ses bras, il a envie que la webcam marche et le reste - 0S / logiciel - il s'en tape).

Apparemment tu connais que trop bien ce discours du social, mis en avant par les gens "comme moi", tu as surement des solutions libres à me / nous proposer, mais les gens ne sont pas tous ouverts ou prêts à changer, une majorité d'utilisateurs te diraient "tant que ça marche, j'ai pas envie de changer...", surtout si tu leur vends pas du mieux, et que tu leur proposes du libre à la place... Libre, pour une utilisateur lambda, ça veut rien dire, mieux et/ou gratuit, ça parle déjà plus.

Mais aussi, dans mon monde à moi, je ne vais pas dépenser 500 € pour lire des .doc, open office me sied très bien, dans mon monde à moi, il est inadmissible que je doive attendre 3 minutes au démarrage de mon ordi pour me servir d'internet, je n'aime pas non plus voir arriver .net sur Linux, je n'aime pas les protections à la con du type DRM et autre CSS, je n'aime pas le bling bling de Vista, je n'aime pas trop la suprématie que commence à prendre Google, je n'aime pas devoir acheter un nouveau PC avec Vista dedans sinon rien ou plutôt des mois de galère pour se faire rembourser.

Bref, j'ai aussi mon cheval de bataille, je respecte le tien, même si je pourrais facilement sourire du fait que tu doives sélectionner tes sites internet pour ne pas tomber sur des sites en flash, comme tu pourrais sourire du fait que je ne suis que le roi des crétins entouré de crétins qui refusent de voir ô combien Jabber / GIMP / "le logiciel libre que vous defendez" est tellement plus libre que msn / photoshop / "le logiciel fermé utilisé majoritairement".

Pourtant... On cohabite tous, et on fait tous vivre à notre manière la communauté et les logiciels open source, et tant qu'on fait avancer les choses, c'est le plus important non ? Personne t'empêchera de porter ta croix autant que tu le voudras, surtout qu'elle risque d'être de plus en plus légère d'années en années, et personne ne m'empêchera mon épicurisme numérique, ça ne me dérange pas de payer pour mon plaisir, comme ça ne te dérange pas de te priver pour ton plaisir.

Ce que je disais dans mon commentaire précédent, c'est que vos idéaux à termes pourraient freiner l'adoption de Linux par les masses. Et ça, dans ma vision des choses, ça serait dommage, car on commence tout doucement à entendre parler de l'open source.

71. Le mercredi, janvier 14 2009, 15:02 par Patator

Renault :
Comme tu dis il n'y a pas que l'IM dans la vie, il y a aussi le mail, le téléphone, l'IRL, ...
Du coup cela rend encore moins fondamental pour eux de changer leurs habitudes pour ce qu'ils percoivent peut-etre comme un caprice.
A part pour les curieux, MSN remplit amplement ce dont ils ont besoin, et ils peuvent toujours communiquer avec moi par d'autres moyens. Pourquoi changer ?
J'ai même des personnes sur skype ou google talk qui me demandent sur ces IM si je n'ai pas MSN !! C'est dire que le chemin est encore long.
Et il est toujours marrant de répondre "non, je n'ai pas MSN" et de voir la réponse plus qu'étonnée de la personne en face.
Mais quand je parle d'amis, ce sont de vrais amis que j'ai connu IRL bien avant internet. Et même si je ne leur parle qu'une fois par an par ce biais, je souhaite pouvoir le faire.
Pourtant il suffirait pour certains de n'ajouter qu'un client google talk pour m'avoir dans leur contact et malgré tout de continuer à utiliser MSN en paralèlle mais même ça la plupart ne se prennent pas la tête à le faire, malheureusement.
Mais cela n'avance à rien.
Si l'ont veut que les gens changent ils faut que l'alternative propose quelque chose de mieux et de plus efficace pour eux.
Pour reprendre Firefox, s'il était impossible d'avoir le plugin flash dessus, il n'aurait certainement ps le succès qu'il a aujoud'hui.
Si openoffice ne lisait pas les .doc et .xls se serait la même chose.
Pour le MP3 tu as entièrement raison, mais personnellement mes MP3 viennent à 90% du P2P et sont sous ce format là, et je t'avoue que j'ai la flemme de les convertir.
Tu ne t'adresses pas à des gens qui comme toi sont passionnés, interressés et sensibilisés sur ces sujets là.
Pour eux ce ne sont que des outils et non pas une fin en soit.
Le libre ne gagnera que lorsqu'il sera meilleur que le proprio, mais meilleur du point de vue de ceux qui doivent l'adopter, pas du tien !
Je trouve très noble ta façon de penser mais peut être trop naive et surtout completement inéfficace dans le developpement à plus grande échelle du libre.
Mais ce n'est peut etre pas ce que tu souhaites !

72. Le mercredi, janvier 14 2009, 15:08 par Renault

Patator, surtout que mon discours s'adresse à ceux qui voient le Logiciel Libre comme une philosophie importante, pas tes amis ni même toi si pour toi la philosophie est très secondaire. Mon but n'est pas que mémé vienne car c'est Libre, ça me ferait évidemment plaisir mais je ne suis pas dupe. Ceci dit, ceux qui sont convertis, qui vantent le Logiciel Libre et sa philosophie à travers le monde en pensant que c'est la seule philosophie valable, pour beaucoup ils ont du proprio ce qui n'est pas normal (autant qu'un écolo qui roule en 4x4 quoi... ).

73. Le jeudi, janvier 15 2009, 00:35 par disicple

Salut tu dénonces ceux qui défendent le libre et utilisent un système libre avec des logiciels proprio. Mais le 100% libre cela existe t il vraiment? Linux n'est pas 100% libre dans beaucoup de version du noyau linux il y a des micro-code proprio sans cela la liste du matériel compatible se réduit énormément. Le noyau que l'on pourrai considérer véritablement libre serait plutot hurd mais la adieu la librairie ogg le son marche pas sous hurd. Perso j'ai développé avec avec du propriétaire puis sur du libre. Les deux ont des avantage et inconvénient. Ce qui m'as fait me tourner vers le libre c'est surtout la qualité des application proposé, ainsi que la fiabilité. Après je dois avouer que l'idéologie libre est intéressante mais pas toujours applicable beaucoup de gens et d'entreprises sont encore rétissantes au libre. Donc essayons de faire des compromis et d'y aller doucement en informant, brusquer tout le monde ne ferait que les braquer contre le libre.

74. Le jeudi, janvier 15 2009, 23:30 par maceo

On ne peut pas toujours être libre à 100%. Personnellement pourquoi pas, mais quand on travaille dans une structure on a parfois des contraintes, ce qui ne nous empêche pas de faire la promotion du libre et de le préférer. Pour ma part, je n'ai pas le choix des machines achetées par mon employeur et je subis des composants qui ne fonctionnent pas sans une partie propriétaire, pilote ou simplement microcode. N'étant pas le grand chef je ne décide pas du format et malgré ma résistance qui consiste à renvoyer systématiquement les .doc ou .xls en disant que mon logiciel ne les ouvre pas et qu'ils devraient m'envoyer les documents dans un format ouvert, je suis bien content qu'openoffice sache lire les .doc car les non informaticiens ne comprennent même pas ma réponse et lachent l'affaire sur le champ. Le problème est que l'informatique est devenu surtout un outil de communication et que les formats devenus standards de fait sont souvent proprios, qu'on le veuille ou non. Alors oui, je rêve d'un monde 100% libre et j'espère bien que ça viendra mais non, je ne quitterai pas mon boulot sous prétexte qu'il m'oblige à garder 1% de codes propriétaires sur mon poste.
Ceci dit à la maison comme j'ai le choix je préfère me renseigner sur sa prise en charge par des pilotes libres avant d'acheter du matériel et les formats que j'utilise sont toujours ouverts. Mais dans la vie on n'est pas toujours seul à la maison...

75. Le mardi, janvier 20 2009, 05:09 par Khyl

Whaouh ton billet fait réagir, j'aime la contradiction que ça entraine. Venant d'un monde tout windows je n'ai pas choisi mon matériel, j'ai du nvidia et d'autres matériels propriétaires dans mon pc, mea culpa. J'ai commencé à goûter aux logiciels libres sous windows puis je suis passé à Gnu/linux. D'abord une distribution Ubuntu avec des codecs propriétaires. J'étais un utilisateur de windows arrivé sur linux donc il me fallait avoir des marques et je trouve qu'Ubuntu était parfait. Puis, j'ai décidé d'aller vers le libre, J'ai donc la même philosophie que toi. Je n'ai aucun codec propriétaire, aucun soft propriétaire, j'ai changé de distribution, je suis sur Gnewsense et j'avoue que la philosophie m'entraine à devenir un puriste du genre donc ton billet me parle et me fait m'interroger sur ma liberté. Je me sens libre au niveau logiciel même si au niveau matériel je ne le suis pas. J'ai une question pour toi : est-ce que ta distribution Fedora est réellement libre ? il me semblait qu'elle contenait du code propriétaire au sein de son noyau ? as tu des infos à ce sujet ? Pour information, on me traite d'intégriste, de sectaire et de psycho paranoiaque parce que j'impose à mes amis mes choix, parce que je refuse le tout venant, parce que j'exige de conserver ma liberté. Honnêtement, ça m'est égal de passer pour un fantaisiste à partir du moment où je suis en accord avec ma façon d'être.
Je bosse dans une boite où on utilise du logiciel propriétaire et je n'ai pas le choix, je dois respecter les consignes qu'on me donne, par contre dès que c'est possible, je prône la solution libre. Je suis très peu écouté. Les gens vont vers l'open source parce que c'est plus simple mais ne vont pas encore vers le libre. Je me dis dans ma petite tête d'oiseau qu'ils sont comme moi. Mon parcours est Windows -> Ubuntu -> Gnewsense
donc schématiquement c'est
propriétaire -> open source -> libre
Je pense que le passage par l'open source est nécessaire et souhaitable même. Par contre quand on arrive à l'open source et qu'on a un peu de maturité, je ne vois plus aucune raison de ne pas continuer à évoluer vers du libre. Pourquoi arrêter son évolution à mi-chemin après tout ?
J'ai franchi le pas, ça me coûte de l'incompréhension de certains, du respect pour d'autres, on me donne toutes les qualités et défauts du monde mais au fond, je suis libre et je me respecte, c'est ça qui compte, je fais mes choix, rien ne m'est imposé.

76. Le lundi, février 9 2009, 19:52 par Scandale

Je te rassure, tout les libristes se sont posés les questions que tu te poses, tel un pêché non confessé... Pour ma part je pense qu'il ne faut pas se casser la tête à essayer d'utiliser du libre là où il n'y en a pas. Par exemple, il n'y a pas d'équivalent de plugin flash libre ou d'équivalent de pilote nvidia (je parle d'équivalent qui marche hein...). En attendant un équivalent, autant utiliser le module propriétaire. Ca pousse l'utilisation du libre, ça démontre au constructeur l'intérêt des solutions libres et ça leur donne doucement envie de changer de philosophie. Par exemple, entre ATI et NVIDIA, c'est au premier qui sortira un pilote libre que reviendra toute la sympathie des libristes et l'intérêt de développer autour, et ainsi en fait une référence. Ça peut faire basculter les ventes. Exemple : il suffit qu'un développeur sorte une appli géniale qui ne fonctionne qu'avec telle marque de carte graphique et ça peut mettre le concurrent au placard. Le second qui sortira sont pilote libre aura l'air d'une boite qui n'innove pas (d'un con donc) et qui en est réduit à faire ce que son conccurent a fait avant lui pour s'en sortir.
Bref, moi j'utilise les trucs proprio quand je n'ai pas d'équivalent libre mais dès que possible je bascule.

77. Le mercredi, mars 18 2009, 09:49 par leonidas

Bonjour à toi, :p alors perso, j'ai bien apprécié la lecture de ce billet, et j'en suis sur la quasi totalité d'accord avec toi.

Je me suis permis de mettre un lien sur mon site vers ton billet.

à très bientôt, en réunion muffin :p
Amicalement
leonidas

78. Le dimanche, octobre 31 2010, 10:13 par druide

Alors moi je dis solution 2 : On abandonne tout ce qui est propriétaire !

Voilà. Question suivante... lol

79. Le mardi, août 9 2011, 09:46 par cours php

rien n'est gratuit même un logiciel libre ! Il faut bien que son concepteur gagne de l'argent, non ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet