Alors que IE8 vient de sortir ce 19 mars, on ressort sur la table toujours cet indicateur (hyper-célèbre dans le domaine) l'Acid Test pour représenter le respect dans standards par un navigateurs web ou plutôt son moteur de rendu. Très utilisé pour la comparaison de ces logiciels, je remarque qu'ils sont utilisés à mauvais escient et qu'ils cachent une part de vérité dans tout ceci. L'Acid Test n'est en effet pas un bon indicateur de tout ceci pour une simple et bonne raison : non exhaustivité et architecture du test trop mal faite.

En quoi ? Déjà il faut savoir que l'Acid Test n'utilise qu'un nombre restreint des standards disponibles, par exemple on n'a rien sur le SVG au niveau avancé, ni même le CSS3 à la même échelle et encore moins pour d'autres standards assez peu utilisés et connus. Donc en quoi c'est représentatif étant donné qu'une grande partie des standards sont de factos absents à ce test ?

Puis parlons plutôt de l'architecture du machin. L'acid test n'a qu'un but, mettre à genoux les moteurs de rendus en faisant des combinaisons que l'on retrouve dans aucun site web correctement fait. En faite, l'Acid Test exploite des conflits des règles des standards que les navigateurs ne prévoient pas (car on les rencontrent assez peu ou que la situation est tout bonnement improbable en condition réelle). En faite on pourrait comparer l'Acid Test à une dictée où on ajoute un contexte faisant que plein de règles de notre belle langue se rencontrent et entrent en conflit où même les plus grands intellectuels français pourraient trébucher tellement que la situation est complexe et inexpliquée (car imprévue) par nos règles grammaticales. Pourtant, ça n'empêche pas à ces intellectuels de manier notre langue presque parfaitement de bout en bout.

C'est un peu ça le problème, un score tel que 80% n'a pas pour autant moins de balises supportés qu'un moteur de rendu qui a atteint les 100 (d'ailleurs, de mémoire, Firefox supportent plus de choses que Webkit et a pourtant un score inférieur). C'est juste que le navigateur qui a 100 a spécifié à son moteur de rendu quoi faire dans de telles situations. Et le soucis que cela entraine, c'est que ce test est devenu une référence (absurde) et que ça en devient une arme marketing obligeant els développeurs à se préoccuper de ce test plutôt que d'inclure d'autres standards qui sont intéressants comme le SVG.

Existe-il un site qui représente correctement la chose ? Oui et non... La tâche est complexe, il existe beaucoup de standards et de choses à implémentées à l'intérieur de ceux-ci, donc tout représenter reste difficile. Ceci dit il y a une méthode simple, faire un grand tableau comme ce site qui permet d'être plus exhaustif, précis et instructif pour l'utilisateur et le développeur web.

Après, je pense que peu importent les tests. Ce qui faut voir, c'est déjà si on peut profiter pleinement des sites courants. Et si difficulté il y a, lesquelles ? Puis après de voir si certaines possibilités sont freinées ou pas (comme le SVG) par certains navigateurs voire tous. Après aux développeurs qui veulent en profiter de montrer la faiblesse de ces navigateurs qui empêchent de profiter de ces technologies.

Puis, de là à critiquer Firefox ou les navigateurs webkit ou Gecko d'être moins bien qu'Opera par exemple est ridicule, Opera supporte peu de choses en plus que ces navigateurs et encore, des choses assez inutilisées, de manière globale seul IE a un retard conséquent pour qu'on puisse parler d'avantage d'utiliser un autre navigateur...