Avant de commencer je rappelle que Fedora Rawhide est une version instable de Fedora qui est en développement pour le moment continu. Il est déconseillé de l'utiliser dans le cadre d'une utilisation en poste de production ou même d'être testé par des non connaisseurs. En effet son usage requiert un nombre de bidouilles très élevé.

Cette version se situe entre la Fedora 10 et la version Alpha de Fedora 11 prévue pour le 20 janvier. En somme ce sont les premières briques qui sont posées et seulement les logiciels ont changé de evrsions, pas encore de nouveautés spécialement conçu pour Fedora 11 pour le moment.

Au début cela commence bien, SELinux bloque (en partie ?) dbus donc adieu Nautilus, le montage automatique des partitions et tout le tralala. Ce problème était connu pour la F9 donc je suppose qu'il sera corrigé rapidement. Entre temps une désactivation de SELinux corrige le problème. Puis X.org consommant trop de CPU à mes yeux (40%) je décide d'installer le pilote nVidia propriétaire (la 180 qui est en béta) mais sans succès, X.org refuse de se lancer ou alors akmod demande un paquet (glibc en 32 bits) inexistants dans les dépôts ou du moins le serveur auquel je pioche mes paquets. Bref je ne pourras pas profiter pleinement de la carte graphique et la bête en devient lente...

Sinon côté nouveautés, on a un bel KDE 4.2 béta 2 qui apporte beaucoup d'améliorations, notamment des plasmoïdes mettant conky au placard, un thème Oxygène retravaillé plus agréable et le menu kickoff plus rapide et agréable à utiliser. Les options commencent à germer et la configuration du bureau redevient un plaisir avec presque autant d'options que la 3.5. Mais aucune nouvelle de Koffice 2.0, ni de Basket 2.0 qui sont assez attendus, du moins je n'ai pas pu les installer (soucis de dépendances) pour pouvoir observer.

On a aussi un Firefox 3.1 en béta, mais pas de Thunderbird 3.0 pour l'instant (il y a une semaine c'était Firefox 3.0.5, donc peut être que Thunderbird 3.0 sera là plus tard). Je constate aussi une amélioration de la rapidité de Yum (ou alors c'est l'effet placebo) mais pas de Presto pour le moment. Pour le rappel, Presto utilisera les deltaRPM, c'est-à-dire qu'au lieu de télécharger tous les paquets pour les mises à jour en entier, il ne téléchargera que les modifications. Donc pour certaines mises à jour de quelques centaines de Mo, peut être que le téléchargement avec les deltaRPM ne dépassera pas les 10Mo... Le CPU sera un poil plus utilisé c'est certains, mais le gain en bande passante pour les serveurs et les foyers seront bénéfiques tant qu'au coût qu'au confort de navigation. Mais cette nouveauté est prévue pour la F11 et semble presque terminée...

Suite à un soucis de dépendances je n'ai pas pu toucher au nouveau GNOME, donc pas de retour pour lui. Le noyau Linux 2.6.28rc9 tourne bien et devrait apporter un mieux dans les systèmes de fichiers comme ext4 tant attendu. Pour le moment Fedora n'offre pas la possibilité d'utiliser ext4 en natif (sans option au boot du CD), peut être dans la Alpha... Car pour le moment pour passer en Fedora Rawhide il faut installer une Fedora 10 et faire la mise à jour en utilisant les dépôts de la Rawhide (ce qui peut expliquer certains problèmes que j'ai rencontré notamment dans les dépendances).

En tout cas cette version est très prometteuse malgré l'instabilité ambiante, je la garde sous le coude en faisant de temps en temps des mises à jours qui corrigeront peut être certains problèmes et apporteront sans doute des nouveautés encore insoupçonnées. Dans la semaine je m'occuperais de rapporter les bogues qui vont bien...

Je posterais probablement un billet pour la version Alpha, à savoir le 20 janvier. Fedora 11 quant à elle est prévue pour le 26 mai, on a donc du temps.