Mot-clé - PyPar2

Fil des billets

vendredi 22 juin 2007

Pypar2 dans Updates-testing

Pypar2 est un interface graphique en python/GTK à par2cmdline. Il permet de récupérer des fichiers erronés à partir de fichiers de parité (PAR2). Il permet aussi de générer des fichiers de parité.

Site officiel : http://pypar2.silent-blade.org/
Mon précédent billet : PyPar2 Interface graphique à par2cmdline

Ainsi après moult perte de temps, j'ai enfin poussé le rpm pour une inclusion dans les dépôts officiels de fedora.
Il est depuis hier soir disponible pour F-7 dans le dépôt updates-testing.

Vous pouvez l'installer par la commande suivante :

yum install pypar2 --enablerepo=updates-testing

J'utilise mon paquet depuis plusieurs mois sans soucis. J'attends maintenant vos retours avant de le faire passer en stable.

Pypar2 sera aussi prochainement disponible pour FC-5 et FC-6.

jeudi 22 mars 2007

PyPar2 - Interface graphique à par2cmdline

PyPar2 is a graphical frontend to par2cmdline written in Python and uses GTK.

PyPar2 est est une interface graphique en GTK à l'outil en ligne de commande par2cmdline.

Voici les fonctionnalités de PyPar2 :

  • restaurer des données éronnées à partir des fichiers de parité ,
  • générer des fichiers de parité.

L'application est disponible en :

  • Allemand
  • Anglais
  • Espagnol
  • Français
  • Hollandais
  • Polonais

Voici quelques captures d'écran :
pypar2-interface pypar2-console_log

Un rpm est disponible sur ma page perso (temporairement) :

En attendant que les paquets apparaissent dans les dépôts officiels, vous pouvez les installer comme suit :

  • Pour FC-6

wget http://maxca.org/rpms/fedora/6/i386/pypar2-1.4-1.fc6.noarch.rpm
rpm -Uvh pypar2-1.4-1.fc6.noarch.rpm

  • Pour F-7

wget http://maxca.org/rpms/fedora/development/i386/pypar2-1.4-1.fc7.noarch.rpm
rpm -Uvh pypar2-1.4-1.fc7.noarch.rpm

Il devrait rejoindre le dépôt extras pour FC-5 et FC-6, et fedora pour F-7 d'ici peu de temps. (La demande de révision #229490 a été fermée. Les paquets ont été compilés avec succès sur les machines du fedoraproject)