Fedora et Sixième continent : Bonnes résolutions - Acte 1

La nouvelle année, quel grand moment ... de débauche. Oui, oui, certes comme beaucoup, vous avez "baffré comme des goinfres, comme des pourceaux", bu rhum, champagne et vodka jusqu'à l'ivresse.
C'est mal. Oui, mais vous le savez, et c'est pourquoi vos bonnes résolutions sont à la hauteur de vos excès.

Voici comment cette nouvelle année commence pour fedora et le sixième continent.
Tous ceux qui sont déjà venus connaissent la règle, toute personne présente dans l'association doit être membre. Que vous participiez à un cours de danse, assistiez à un concert, ou simplement veniez boire un coup, la loi nous l'impose, ce n'est donc pas une simple folie de l'association.

La procèdure était jusqu'à présent un peu lourde. Il fallait que chaque personne viennent s'inscrire (nom, prénom, mail, téléphone, adresse,...) sur une feuille. Les données ainsi récoltées étaient ensuite saisies par .... ceux qui le voulaient bien, à leurs heures perdues sur un ordinateur. Malheureusement, le temps libre est compté à l'asso. Du coup le retard sur la fabrication des cartes est énorme.

Le sixième continent a donc fait l'acquisition du ordinateur portable qui sera utilisé au bar pour saisir directement les adhesions.
Un p3 700MHz avec 256Mo de RAM sous Windows NT. Pas très sexy tout ça.

Je dois dire que j'étais là au bon moment. Lors de la réunion du 4 décembre, j'ai eu vent de cet achat, et donc préparé l'ordi pour la rentrée.

Malgré sa puissance un peu faible, un fedora core 6 a été installée. Gnome, Open Office tourne sans trop de peine. Ca n'est pas instantanné, mais les performances sont correctes. La détection du matériel n'a pas posée particulièrement de problème. Suspend to RAM et suspend to disk ne fonctionnent pas. Néanmoins on pourra ajouter le Dell latitude C600 à la liste des portables fonctionnant sous FC6.

Pour encore améliorer et simplifier le travail de gestion des memebres à l'asso, j'aimerais que l'on utilise goupil, un logiciel de gestion de membres developpé par et pour l'association gnomefr. Certaines fonctionnalités manquent pour une utilisation quotidienne au sixième continent, mais cela pourrait être l'occasion pour moi d'entrer dans un projet de développement.
Sur ce dernier point, je ne promets rien, mais j'y pense.

Fedora, le Sixième Continent et moi-même vous souhaitons à tous une très bonne année 2007.