Mot-clé - compte-rendu

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 29 septembre 2008

Fedora | Paris retombe toujours sur ses pattes... et sur son couscous.

La précédente réunion a été riche en rebondissements, et je ne parle de rebondissements de bourrelets ! Les acteurs des réunions Fedora | Paris sont tous de sveltes sportifs, c'est bien connu !

D'ailleurs nous avons testé pour vous, le marathon de Montmartre, une épreuve inspirée par "l'association des restaurateurs chieurs" et mise en place par Fedora | Paris, avec la charmante collaboration de "l'amicale des bons commerçants de Montmartre".

Tout commença tout à fait classiquement par le choix d'un restaurant, le Refuge des fondus, le compte des fedoristas présents, et la réservation! Et là, première surprise, on a voulu réserver pour 20h, histoire d'être sûr que tout le monde soit à l'heure, réponse du restaurant:

Non. Les groupes c'est 19h.

Ok... bon ben va pour 19h, tant pis on aura 1 ou 2 retardataires, rien de bien méchant.

Le jour J arrive, on se retrouve devant le restaurant comme à l'accoutumée. Et là les premiers échanges avec le serveur ont été... des plus secs, froids et cassants que j'ai pu avoir ou voir avec un restaurateur. Aucun sens du commerce, de politesse ou de savoir vivre...

Assez refroidis par cet accueil, nous commencions à nous dire qu'on ferait mieux de manger ailleurs... Tendance confirmée quand on nous a clairement dit qu'on ne pourrait attendre les personnes manquantes, que la réservation était à 19h et qu'on devrait être partis pour 20h30.

Un bon Fedorista ne laissant pas ses hommes en arrière, et n'étant pas du genre à se laisser arsouiller, il fallait trouver un autre restaurant !

Mais trouver un restaurant pour 16 personnes, à Montmartre, un vendredi soir, sans réservation, c'était un vrai défi ! Défi relevé, et bien sûr réussi, par les talentueuses personnes présentes ce soir là.

Bochecha, notre pseudo Brésilien, avait déjà repéré un petit restaurant tout de jaune et vert vêtu un peu plus haut dans la rue : le Carajas. Malheureusement l'étroitesse des lieux fit que nous ne pouvions y manger sans avoir réservé le restaurant en entier (ou presque) ! Mais nous nous promîmes d'y revenir bientôt...

Deuxième étape de ce marathon des restos AméliePoulinesques, La grolle de Montmartre, restaurant Savoyard, tenus par un couple très charmant et serviable. Malheureusement lui non plus ne pouvait nous accueillir! Fort heureusement, devant la détresse de 16 jeunes (et moins jeunes) personnes, cet homme nous a heureusement prouvé que la légendaire amabilité ( ;- ) )des Savoyards n'est pas qu'une légende. Ni une ni deux, il appela un de ces confrères pour lui demander si il avait de la place chez lui, enfin dans son restaurant. Que nenni, la chance était contre nous ! La mort dans l'âme (on voulait rester chez les savoyards ça commençaient à fleurer bon le pinard et le fromage) nous nous décidâmes à repartir en quête d'un endroit où manger...

Mais c'était sans compter cette décidément immense gentillesse des Savoyards. En effet le patron de la Grolle avait encore un tour dans son sac ! Et pas des moindres, il nous emmena lui même quelques mètres plus bas dans la rue, et nous présenta la patronne du Rendez-vous de Montmartre.

Le bonheur de chacun fut alors comblé, madame avait assez de place pour nous faire entrer tous les 16... mais pas avant 21h ! :P

Il en fallait plus pour nous décourager. Nous prîmes alors congé du patron de la Grolle, non sans récupérer la "carte de visite" du restaurant, celui là faut pas en perdre les coordonnées.

Ayant alors du temps à tuer, nous décidâmes d'honorer notre promesse : retourner au restaurant brésilien... pour y boire un cocktail ! N'ayant pas plus de place que 30 minutes auparavant, nous bûmes donc une caipirinha sur le trottoir :)

Finalement vint l'heure du repas, et nous nous régalâmes de couscous, pizzas, grillades et salades. Il y en avait pour tous les goûts ! Et avec plusieurs bouteilles de Boulaouane ainsi que de savoureux dessert, il ne manqua rien au banquet.

Après tout ça, certains finirent dans un bar sympa vers Oberkampf pour terminer cette nuit de folie. Les présents ayant une étrange absence de souvenirs de ce moment, aucun détail supplémentaire ne sera révélé.

Donc à très bientôt, soit au Brésil, soit en Savoie ! Je l'aurai mon fromage, je l'aurai !!!

Propos de Nashella recueillis (revus, corrigés et censurés) par bochecha.

vendredi 8 août 2008

What a crazy night!

Après cette folle soirée de samedi, nous nous devions d'écrire un compte rendu à la hauteur de l'événement.

C'est donc avec toute sa volonté et sa rigueur habituelle que votre serviteur a pris sa plume pour écrire l'un de ses plus beaux récits.

Un événement est venu pourtant chambouler tout cela : Max nous a écrit pour nous faire partager son ressenti :

Hi,

I just wanted to say that I had such a great time.

You guys from Fedora | Paris are just the most wonderful ones I've ever met. The French food deserves more than its reputation of being only "the best food in the world" . All in all, this was likely my best saturday night ever.

I only have one regret: the wine was so good that it made me forget everything we discussed in the afternoon, but hey, who cares? :D

I'm definitely planning on moving to Paris, so that I can spend more and more time partying with you, and forget about all those boring responsibilities I have in Fedora and Red Hat.

Thanks a lot, Fedora | Paris

Vous comprendrez aisément qu'après un tel témoignage, mon compte-rendu, aussi parfait soit-il, devient sans intérêt. C'est pourquoi j'ai décidé de ne pas le publier et d'en rester là

À bientôt pour une nouvelle réunion Fedora | Paris !

dimanche 29 juin 2008

if (Fedora_Paris.getDate().equals("21/06/2008")) throw new Exception();

Si vous suivez nos compte-rendus réguliers et ponctuels sur ce modeste blog, vous aurez sans doute constaté depuis les débuts une certaine tendance à l'hyperbole en ce qui concerne le récit de nos soirées happy few : à force d'écrire que nos rencontres sont toutes exceptionnelles, le risque est grand de vous voir, vous lecteurs assidus, et vous aussi futurs invités, tomber dans une certaine lassitude et vous désintéresser peu à peu de nos aventures. Pourtant, peu de celles et ceux qui ont participé à Fedora | Paris ne remettrait en cause ni le succès de nos réunions exceptionnelles, faut-il le rappeler, ni la franchise de nos compte-rendus, tout aussi exceptionnels.

Aussi était-il possible, après sept réunions exceptionnelles (puisque ce sera le leitmotiv de ce billet), de faire mieux ? Oui ! Pour preuve notre dernière réunion du 21 juin au Flam's qui fut (je vous le donne en mille)... plus exceptionnelle encore !

Exceptionnelle d'abord du fait qu'il s'agissait de la dernière de la saison et qu'il fallait à cette occasion marquer le coup. Exceptionnelle ensuite de part la date : la Fête de la Musique allait donner à cette réunion une tournure (encore) plus festive. Exceptionnelle également par le nombre de présents : 22 et 3/4 (sic), un record pulvérisé qu'il sera dur d'égaler. Exceptionnelle du fait du prétexte de cette réunion, à savoir l'Install Party bisannuelle de Fedora, LE lieu où il fallait être vu à Paris ce dimanche 22. And last but not least de part la qualité des présents : outre les abonnés habituels exceptionnels aux réunions, ainsi que leurs invités (Milanito et Madame, Gaaruto, Souley, Casdav, Minithumb, Opossum1er, Kwizart, Sephiroth, IMath et Madame, sans oublier vos dictateurs préférés et exceptionnels, bochecha et votre serviteur plein d'humilité), nous accueillions les exceptionnels Sabine et Paul de Parinux, la crème de la crème des ambassadeurs Fedora francophones (à savoir les exceptionnels MrTom, Trashy et madame et fille ^^, Twentyfour-fr, Armelk, Pingou), sans oublier un invité d'honneur exceptionnel, Yaakov, de Red Hat, qui aura exceptionnellement apporté ce soir-là une touche internationale à Fedora | Paris et garanti un rayonnement de cet évènement hors de nos frontières ;-).

Plus on est de fous, moins y a de flammekueche !

Inutile de dire qu'avec une telle bande, l'ambiance fut des plus joyeuses (qui a dit exceptionnelle ?! :-D) ! Fedora et le logiciel libre étaient évidemment sur toutes les lèvres (non, pas exceptionnellement, celui qui l'a pensé sort !) : du développement à la promotion de Fedora, en passant par les nouveautés déjà prévues pour Fedora 10 et l'état des lieux de la communauté Fedora francophone, nous avons eu là un beau condensé du wiki du Fedora Project ^^. Les potins sur nos amis de SuSE, Mandriva, Ubuntu et les autres n'auront pas manqué non plus d'être colportés (pour le côté troll ouverture). Mais il serait regrettable de négliger le côté humain de cette réunion : fidèles à notre ligne de conduite (Fedora | Paris = 50% de Fedora, 50% de digressions), chacun aura pris plaisir à se retrouver, à mieux se connaître, à distiller quelques saillies drolatiques de bon aloi, à lever son verre à la communauté, et accessoirement à participer aux réunions parallèles Fedora | Pause clope sur le trottoir :-D. Et ça n'était pas la disposition exceptionnelle des tables qui nous aura empêché d'échanger ;-) (quoiqu'avec quelques difficultés et déplacements à travers la salle).

Quelle ambiance !

Cependant, parce que rien ni personne n'est parfait (à part of course Fedora et vos vénérés dictateurs :-D), on pourrait exceptionnellement émettre un bémol : il a été dommage que cette soirée exceptionnelle se soit terminée relativement tôt, à 22h30... Un mauvais point à Flam's qui a sacrifié notre bon plaisir à sa rentabilité :-(. Néanmoins, cela n'aura nullement entaché, je pense, le bon souvenir que l'on gardera de cette réunion... exceptionnelle :-).

La soirée s'est néanmoins poursuivie avec un nouveau Fedora | Paris by night, qui aura permis aux plus enjoués d'entre nous de profiter des quelques concerts donnés dans le quartier et de faire à nouveau honneur à Fedora lors de nos arrêts aux cafés croisés sur la route (ces geeks sont décidement incorrigibles, ils ne pensent qu'à boire et à parler de Fedora ^^). Le repos fut court, voire nul pour certains, mais cela n'aura nullement bridé notre courage, notre enthousiasme, notre sérieux et notre professionnalisme à l'Install Party :-).

En bref, j'adresserai pour ma part, et je ne serai pas le seul, un immense MERCI à toutes et à tous pour cette soirée, que chacun aura contribué à rendre... Extraordinaire (j'ai retrouvé mon dictionnaire des synonymes :-D) !

Pour en revenir à des choses plus graves, ce compte-rendu de fin de saison est aussi une bonne occasion de faire un bilan de toutes nos réunions et de les mesurer à l'aune de nos objectifs initiaux. Nous voulions, à l'instar de Fedora / Lyon, rapprocher la communauté Fedora parisienne autrement que sur un forum ou sur IRC : c'est chose faite ! Sans avoir non plus approché un certain degré d'intimité proche de la promiscuité entre nous (quoique :-D), nous avons appris à nous connaître, nous apprécier, nous estimer. Ce côté humain, sympathique, bon enfant même, fait aussi la cohésion d'une communauté du libre, au-delà de la force de ses contributeurs. Et finalement, c'est ce qui aura permis sans nul doute (j'espère !) à certains d'entre nous d'être « fidélisés » à Fedora :-). Par ailleurs, si au départ les réunions ont réuni les « vieux routiers » parisiens de fedora-fr, nous avons eu la joie de voir nos tables compter de plus en plus de nouveaux venus, pas forcément « Fedora-addicted » (ou du moins pas encore ^^), mais dans l'ensemble sensibles à nos chants de sirènes ;-). De ce point de vue, la communication via le blog aura été une bonne idée, et effet de bord non négligeable, nous aura au final permis de convertir au moins une personne à notre distribution préférée :-) (d'un autre côté, pour le reste de la troupe, autant prêcher des convertis ^^). Autre effet de bord notable, une espèce d'émulation collective durant les réunions aura poussé quelques-uns à s'impliquer plus encore dans le projet Fedora. À ceux qui colportaient l'affreuse rumeur selon laquelle nos réunions ne seraient que des bouffes bien arrosés de geeks sans but utile, nous leur répondons : inflation d'Ambassadeurs Fedora parisiens à l'horizon !

Dans l'immédiat, la fin de la saison ne signifie pas pour autant la fin des réunions ! N'arrachez pas les pages de juillet et août de votre agenda, Fedora | Paris ne part pas en vacances cet été ! Nous seront peut-être moins nombreux, le rythme des rencontres estivales sera peut-être plus lâche, mais nous serons là, qu'il pleuve (mais pas trop), qu'il vente (un peu d'air frais n'est pas pour nous déplaire)... Ou qu'il brûle (vite, une petite mousse !). So stay tuned for the next meeting ;-).

mardi 10 juin 2008

Atrasados ?

C'était la première fois que Fedora | Paris n'innovait pas et retournait se réunir dans un endroit déjà visité.

Pour autant, la soirée n'en fut pas sans surprise. Nous avons ainsi eu l'honneur de recevoir une personnalité fameuse. Mieux que les candidats de la Nouvelle Star, s'est en effet joint à nous Emmanuel, le président de Parinux !

C'est lui! Il est beau! Il est beau! Il est beau!

Ce fut donc l'occasion de parler des conférences organisées par l'association, ainsi que d'annoncer la prochaine Install Party Fedora.

Placée sous le signe du Portugal, la soirée manquait malgré tout de la chaleur de notre Lusitanien préféré. Du moins jusqu'à ce que le serveur / blagueur ne nous amène une surprise laissée par Opossum 1er, dit le grand. Ce fut donc un plaisir de passer la soirée sans lui mais en compagnie de João Pires :)

Ce diner fut aussi l'occasion d'officialiser les réunions en rédigeant (enfin) les statuts de l'association à but purement subversif (loi 51), et ceci sur un coin de nappe en papier.

Rédaction du Livre Saint

Après le chouriço, la morue et autres spécialités portugaises, on aurait pu croire que la soirée touchait à sa fin. Que nenni !

Nous fîmes alors un bond jusqu'à l'Australie où la soirée continua jusqu'à très tard. Quelques verres et plusieurs heures de danse endiablée plus tard, chacun se sépara pour regagner ses pénates.

Ce fut donc une excellent soirée qui s'est prolongée jusqu'à très tard. A quand les 24H de Fedora | Paris ?

lundi 26 mai 2008

Les flammes bleues ont jailli au pays de Bouddha

Après une réservation pour 14 personnes (Fedora | Paris ne cessant de croître), après avoir attendu certains retardataires (pour ne pas citer Littleflea et kwizart), nous avons enfin pu commencer notre soirée sous le signe des pouvoirs mystiques de la Thaïlande.

Trois nouveaux convives se sont joints à notre table : Littleflea, iMath et eldege (qui, ayant vus de la lumière, se sont dit qu'ils pourraient participer).

Nous étions 13 à table, mais ce chiffre maudit ne devait pas l'être en cette belle nuit car nous avons passé une soirée pleine de folie et de photos.

La fofolle Mel a en effet joué la paparazza pour le plus grand bonheur de nos (très) nombreux lecteurs qui pourront désormais apprécier nos comptes-rendus illustrés (eldege a réussi à sauver l'appareil photo qui commençait à surchauffer).

Pour présenter tout le monde, un tour de table bien hétéroclite avec eldege et ses récits, kwizart installé en souverain en bout de table et Pikachu_2014 le somptueux de ces dames qui a un rire des plus communicatifs. En tout cas ils ont tous mis l'ambiance : la soirée fut mouvementée !

En commençant par des entrées plutôt soft, certains d'entre nous ont décidé d'attaquer la suite par le côté épicé du restaurant, ce qui n'a pas manqué de rajouter du piquant à la soirée.

Comme à chaque repas les drogués de la cigarette n'ont pu s'empêcher de sortir entre chaque plat pour assouvir leur manque (mention spéciale pour un Pikachu_2014 plus accro que jamais).

Il faut souligner qu'après cette folle soirée, le patron nous a offert le whisky thaï. Sans doute avait-il mal compris le but de nos réunions qui ne consistent en rien à boire, mais uniquement à disserter sur Fedora et le logiciel libre (mission accomplie de ce côté : jamais sortie d'une nouvelle Fedora n'aura été si dignement célébrée). :D

Et pour finir certains, encore chauds comme les épices du repas, se sont fait un after, commencé St Michel et fini à la Bastille... Un prélude à de futures soirées Fedora | Paris by night ? ^^

P.S. : mention spéciale à la fine équipe du chan #fedora-paris pour ce superbe compte-rendu rédigé en mode collaboratif :-)

lundi 28 avril 2008

Ils ont des chapeaux ronds !

C'est dans une ambiance digne des Fest noz celtiques que s'est déroulée cette quatrième réunion des Fedoristas parisiens.

Étaient présents à cette réunion des habitués : Gaaruto, Oppossum1er, kwizart, starmad88, et bien sûr vos deux serviteurs, Pikachu_2014 et moi-même.

Des petits nouveaux sont en revanche venus se greffer à notre petite communauté afin de l'étendre et de partager avec nous ce moment de bonne humeur tachée de cidre, j'ai nommé casdav et sa Franc-Comtoise, Nashella qui donne du plaisir aux plus de 50 ans, ainsi que Nym-nym l'inconnu qui a réussi à nous retrouver :).

D'autres nouveaux étaient présents, à savoir Ycare, Benjamin, Kristov et la belle Lucile. Cependant, ils n'ont pas daigné venir à notre table. Devaient être trop occupés à travailler leur « art » (sic).

Comme promis dans l'article précédent, le cidre a bien aidé à faire passer les crêpes, ainsi qu'à délier les langues.

Starmad88 nous a ainsi révélé sa passion pour les toutous, pendant que d'autres se livraient à leur activité favorite, le troll, cette fois non pas sur l'informatique mais sur... le fromage :D !

Finalement, le sujet le plus important des conversation aura quand même été Fedora et le logiciel libre (si je le dis pas, les admins vont nous virer :D ).

Alors surtout, n'hésitez plus et viendez nous rejoigner!

Ar c'hentañ 'vo !

P.S. : tout le monde aura bien évidemment compris que Nashella développe un jeu de Scrabble, personne ne serait allé s'imaginer quoi que ce soit, non... ;)

jeudi 17 avril 2008

Fedora | Paris... ¡Ai que calor!

Chaleureuse ! Ainsi pourrait-on qualifier notre dernière réunion.

Chaleureuse d'abord par l'ambiance latine du « Zicatela », dont les plats succulents et les bières excellentes ont ravi nos estomacs. Chaleureuse aussi de par le nombre de Fedoristas qui ont fait de cette réunion une fiesta endiablée. Chaleureuse enfin par les discussions animées qui ont rhythmé notre soirée.

Étaient donc présents à cette joyeuse réunion Bouska, Gaaruto, Kwizart, Opossum1er, Randy, Souley, Starmad88 et votre humble serviteur.

Quant aux sujets qui ont émaillées nos fiévreuses discussions, ils n'auront pas manqué, et chacun y a trouvé son compte, du développement à la sécurité, en passant par les évenements de la communauté Fedora (le magazine Muffin et l'install party MythTV le 19 avril), sans oublier la très attendue Fedora 9 (et sans compter les nombreuses digression triviales, levées de coude et autres pauses clopes ^^).

Une soirée excellente, mais hélas toujours trop courte... Vivement la prochaine !

P.S. : quelques photos de cette excellente soirée, dédiées à une certaine personne aux antipodes ;-) :

imag0085.jpg

imag0087.jpg

vendredi 4 avril 2008

Fedora | Paris - Madeira

Avec quelques jours de retard, voici (enfin !) un compte-rendu de notre dernière réunion du 28 mars 2008.

Quoiqu'un peu moins nombreux que lors de la précédente, la rencontre n'en fut pas moins réussie, et l'ambiance chaleureuse et amicale du « Paris Madeira », et ses excellentes spécialités lusitaniennes, y auront contribué pour une bonne part :-). Étaient donc présents à cette réunion opossum1er, randy, votre humble serviteur, sans oublier la charmante Élodie !

Les sujets de conversation n'auront en tout cas pas manqué ce soir-là, mais la future Fedora 9 aura occupé bien des discussions... D'autant plus qu'opossum1er a eu la bonne idée d'apporter son portable sous Fedora 9 alpha ! Ce fut donc l'occasion de discuter des nouveautés « sulfureuses » de cette prochaine version de Fedora, du cryptage des partitions dans Anaconda à l'intégration d'OpenJDK 6 à la place (ou en plus ?) d'IcedTea.

Java nous aura d'ailleurs offert une jolie transition sur le développement en général, sur la place du libre dans le développement de logiciels commerciaux et (inévitablement) sur Windows et les affres de la mise à jour vers Vista... Et ce sans troll (juré ! ^^).

Conversations d'ailleurs ponctuées de quelques digressions (parce qu'il n'y pas que l'informatique dans la vie), mais qui n'auront rendu la soirée que plus conviviale encore...

Bref, une soirée parfaite qui augure de prochains rendez-vous plus excitants encore !

Et comme le dit l'adage : « Dans parité il y a Fedora | Paris » ^^