C'est avec un certain regret que je viens, une nouvelle fois, recourir à l'aide et au soutien de la communauté du Logiciel Libre pour produire le numéro 2 de Muffin. En effet, Muffin depuis quelques semaines, alors que la rédaction des articles commençait, l'avancement s'est assez soudainement stoppé, plus personne ne répondait à l'appel.

Le choix des articles (du sommaire en somme) tout comme des grandes lignes de la future couverture ont été fait ce qui a été long et pénible et l'enthousiasme des premiers jours n'est plus là. Pourtant l'objectif de la sortir aux environs de Fedora 11 reste envisageable (fin mai-début juin) mais il ne faudrait pas trop tarder pour cela.

Muffin reste quand même un superbe moyen de communication parallèle à une documentation souvent lourde et faisant peur peut être pour apprendre aux utilisateurs à manier Fedora correctement, connaître son organisation et son fonctionnement. Cela reste aussi une occasion unique de faire découvrir des logiciels nouveaux et importants aux utilisateurs comme ici PackageKit et Sugar qui sont grandement développés par Fedora. De même que Muffin est un moyen de montrer que la communauté francophone de Fedora est forte et unie, plus que jamais. De nombreuses communautés libres et surtout les communautés locales de Fedora nous envies un tel dynamisme et un site web si riche et complet, ça serait je pense une bonne chose de montrer de quoi notre communauté est capable en repoussant les limites que le premier numéro a marqué.

C'est pour cela que toute aide est la bienvenue, bien que des rédacteurs soient préférés. Si les articles du numéro 2 vous intéressent et si vous en avez les capacités d'en assumer la rédaction vous pouvez rejoindre la communauté de Muffin par ce biais tout en sachant qu'on sera là pour vous aider et guider et on vous encourage à nous rejoindre. Je précise qu'il n'est pas forcément nécessaire de connaître beaucoup Fedora pour nous aider, Fedora reste une distribution GNU/Linux qui a de grandes ressemblances avec les autres distributions et l'usage de nombreux logiciels ne change pas. De même que des connaissances poussées ne sont pas requis, la communauté est là pour pallier vos manques et répondre à vos questions et on sera tous ravis de le faire !

Je profite de ce message, pour remercier le soutien que le magazine Magnum (notre alter-ego chez Mandriva) a fait envers nous. Ce soutien a été précieux à nos yeux étant donné leur parcours et qui montre que le Logiciel Libre, malgré nos trolls le vendredi soir, a une communauté unie et solidaire.